Review
VR/AR
Accueil / Tests / VR/AR / Test Pico Goblin: un casque VR autonome

Test Pico Goblin: un casque VR autonome

 

 

Note : les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours, nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer comment nous avons pu tester ce produit. Nous nous efforçons d’être aussi objectifs que possible et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article sur le Pico Goblin.
Le Pico Goblin est considéré comme l’un des premiers casques VR autonomes. Sorti fin 2017, cet appareil, distribué par Pico Interactive (Chine), est sorti avant les visiocasques de grandes entreprises comme l’Oculus Go, le Lenovo Mirage Solo et le HTC VIVE Focus.

À l’avenir, les casques autonomes permettront à la réalité virtuelle d’être adoptée par le marché de masse, mais seulement si les coûts sont raisonnables et si la technologie est capable d’offrir des expériences véritablement immersives. En supprimant le besoin d’un PC ou d’un smartphone puissant, et en proposant un casque VR sans fil spécialement conçu, la réalité virtuelle pourrait devenir plus accessible.

Le Pico Goblin est un visiocasque au prix abordable. Il dispose d’un écran de qualité, mais souffre malheureusement d’un manque de contenu. Depuis sa sortie, le Goblin s’est déjà fait dépasser par de nouveaux casques avec de meilleures caractéristiques techniques, mais qui ont parfois un coût beaucoup plus élevé.

Remarque : le casque Pico Goblin est disponible en Chine mais fonctionne sous un système d’exploitation différent de celui vendu en dehors de la Chine.

SCORE 3.5/5

 

Avis d'Aniwaa Pico Goblin

Pico Goblin : casque VR autonome.

AVANTAGES

  • Prix abordable
  • Qualité d’affichage
  • Confortable

INCONVÉNIENTS

  • Contenu limité
  • Une technologie en voie d’être dépassée

PACKAGING ET PREMIÈRES IMPRESSIONS

Le Pico Goblin est livré dans un emballage bien conçu composé d’une boîte blanche robuste avec une housse. Une fois la boîte ouverte, le Pico Goblin lui-même est très similaire aux autres casques de réalité virtuelle, en particulier le Samsung Gear VR.

Les sangles ainsi que la manette sont emballées séparément. En ce qui concerne la manette, elle ressemble à celles qui accompagnent les casques Daydream ou Gear VR. Cette télécommande est un appareil léger avec deux boutons dont le design est raisonnablement ergonomique avec son pavé tactile.

Le modèle de casque que nous avons testé est fait en plastique blanc, gris et argent, et est livré avec une mousse noire épaisse pour que le casque puisse reposer confortablement sur le visage. Les sangles sont réglables grâce à du velcro et s’ajustent facilement à la tête de l’utilisateur. Ce visiocasque est adapté au voyage grâce à son design compacte.

Pico Goblin avis Aniwaa

INCLUS DANS LA BOÎTE

  • Casque VR
  • Sangle
  • Manette
  • Chargeur

Le Pico Goblin est compatible avec les cartes microSD mais n’est pas fourni avec une carte mémoire. Le câble du chargeur est fourni.

 

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Le Pico Goblin a des composants impressionnants, dont le processeur Qualcomm Snapdragon 820 avec une mémoire vive (RAM) de 3 Go haute vitesse LPDDR4-1866 et la ROM eMMC 5.1 16G.

La fréquence de rafraîchissement de 70 Hz et le champ de vision de 92° offrent d’excellentes expériences VR. Le champ de vision est légèrement inférieur à certains casques de réalité virtuelle, mais reste très bon pour un visiocasque tout-en-un. Avec un écran à la résolution 2.5K, le Pico Goblin offre une image très nette et se distingue sur le marché compte tenu de son prix : 269 $.

En revanche, le Pico Goblin et sa manette ne profitent que de 3 degrés de liberté (3DoF), limitant donc la sensation d’immersion lors de son utilisation. Son système de tracking 360° offre tout de même une expérience immersive mais, comparée aux nouveaux casques autonomes proposant 6DoF comme le HTC VIVE Focus ou le Lenovo Mirage Solo, cet appareil risque de devenir rapidement désuet. Les casques PC offrent également une expérience immersive bien meilleure, mais à des coûts plus élevés.

Casque VR tout-en-un Pico Goblin

Le casque VR est confortable et il s’ajuste facilement grâce à la sangle.

Casque VR autonome Pico Goblin bureaux Aniwaa
La batterie de ce casque VR autonome dure environ 2 à 2,5 heures, ce qui convient à la plupart des cas d’utilisation, mais peut également limiter les possibilités, notamment pour les films. Bien que le Pico Goblin soit conçu pour être facile à utiliser et transporter, il ne sera pas idéal pour de longs trajets en raison de la durée limitée de la batterie et son temps de rechargement long. Une option consiste à utiliser une batterie externe pour le charger.

Le Pico Goblin se connecte via Bluetooth et Wi-Fi.

CONFORT ET DESIGN

Le Pico Goblin est confortable et la sangle réglable se clipse facilement sur l’appareil. Certains utilisateurs trouvent que ses composants en plastique donnent à ce visiocasque une apparence “bas de gamme”, mais, de notre point de vue, cela n’est pas le cas. Le bandage réglable en velcro est facile à ajuster et confortable, tout comme la doublure en mousse épaisse sur laquelle repose le visage de l’utilisateur. Nous avons tout de même remarqué quelques problèmes au niveau du nez et cela malgré la possibilité d’ajuster ce point de confort.

Ce visiocasque VR dispose de cinq boutons :

  • bouton marche/arrêt
  • affichage du menu
  • sélectionner/confirmer l’option
  • deux contrôles de volume
Casque VR autonome Pico Goblin
Avis Pico Goblin - vue de côté des boutons de contrôles

Le Pico Goblin comprend des boutons de contrôle faciles d’accès.

Le Pico Goblin a aussi un bouton disque facilement accessible sur le dessus du casque pour ajuster les lentilles et ainsi améliorer la sensation d’immersion. Nous avons trouvé les boutons intuitifs même si nous avons parfois appuyé sur les mauvais, malgré leur design différent.

Le casque est équipé d’un haut-parleur mono qui permet à toute personne à proximité du Pico Goblin d’entendre le son de l’expérience VR en cours. Il est également possible d’utiliser la prise audio 3,5 mm pour brancher des écouteurs. Le visiocasque est livré avec un emplacement microSD pour étendre la mémoire flash de 16 Go fournie par l’appareil.

Avec ses 440 grammes, le poids du casque est raisonnable par rapport aux autres appareils VR sur le marché. Ce poids est réparti uniformément sur la tête et le visage de l’utilisateur. Le Pico Goblin n’a pas surchauffé lors d’une utilisation prolongée, un problème fréquent avec d’autres casques VR.

CONFIGURATION LOGICIELLE - PLATEFORMES DE CONTENU

Le Pico Goblin s’adresse aux nouveaux utilisateurs de VR et est censé être facile à mettre en place. Cependant, nous avons rencontré quelques problèmes pour créer un compte utilisateur, que ce soit avec l’appareil lui-même ou en ligne avec le site web du fabricant. Nous avons en effet été confrontés à d’importantes restrictions lors de l’inscription en ligne. Ceci s’explique en partie par le fait que l’appareil dispose d’un nombre limité de pays que l’on peut sélectionner, et que l’appareil que nous avons testé était équipé du système d’exploitation chinois.

Le fabricant indique que le casque Pico Goblin VR se connecte au Pico Digital Store qui a 70 jeux sur sa chaîne officielle ainsi que des centaines de vidéos disponibles via l’application VEER. De nouvelles mises à jour ont été annoncées sur les réseaux sociaux du fabricant.

Cependant, le plus gros inconvénient du casque VR est le suivant : même s’il est basé sur Android, il ne peut pas accéder au contenu sur Google Play Store et n’est pas compatible avec Daydream (cela pourrait changer à l’avenir).

Certains des meilleurs titres recommandés par les utilisateurs sont les jeux Wands et Affected: The Manor. Malgré les problèmes de connexion liés à l’enregistrement en ligne du casque, l’écran de navigation et les quelques vidéos et applications incluses avec le Pico Goblin nous ont permis d’avoir une expérience VR immersive, avec un rendu visuel impressionnant. Le système de tracking 3DoF limite cependant le contenu disponible sur cet appareil.

Pico Goblin avis Aniwaa casque VR autonome

CONCLUSION

Pour un casque VR autonome entrée de gamme, le Pico Goblin offre un affichage excellent et se transporte facilement. Cependant, le peu de contenu disponible est susceptible d’être problématique pour la plupart des utilisateurs qui s’intéressent à ce casque de réalité virtuelle abordable. Le Pico Goblin fait face à une concurrence féroce et pourrait rapidement devenir obsolète suite à la sortie de nouveaux casques autonomes plus polyvalents et bénéficiant des dernières innovations technologiques. Ce visiocasque est néanmoins une option intéressante et relativement peu coûteuse pour les utilisateurs souhaitant s’initier à la réalité virtuelle.
Le Pico Neo est produit par le même fabricant. C’est également un casque VR autonome, mais au prix beaucoup plus élevé. La marque a essayé d’adresser les lacunes du Pico Goblin, et offre, par exemple, six degrés de liberté (6DoF). Pico a indiqué un partenariat avec VIVE Wave, une plateforme ouverte avec des outils pour développer du contenu VR, et que son SDK sera disponible afin de permettre aux utilisateurs de créer leur propre contenu.

NOTE : 3.5/5

Pico Goblin avis Aniwaa

Notre contenu sur les imprimantes 3D