Accueil / Test Geeetech E180 : imprimante 3D pour débutants

Test Geeetech E180 : imprimante 3D pour débutants

Note : les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours, nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer comment nous avons pu tester ce produit. Nous nous efforçons d’être aussi objectifs que possible et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article sur la Geeetech E180.
Aujourd’hui, nous testons une petite imprimante 3D de bureau, la Geeetech E180. Étant disponible à moins de 300 €, on la compte parmi les imprimantes 3D d’entrée de gamme à destination des débutants et des amateurs.

Geeetech, également appelé Shenzhen Getech, a été fondé en 2011 et est l’un des plus gros fabricants d’imprimantes 3D de Chine. Cependant, c’est sur la plateforme Kickstarter que l’entreprise a choisi de lancer la E180 en septembre 2017.

La Geeetech E180 est basée sur le modèle MeDucer de Geeetech, qui présente un volume d’impression légèrement plus grand. Cette imprimante 3D pas chère est disponible à l’achat sur GearBest pour environ 275 $. Elle est livrée entièrement assemblée. La E180 présente de fortes similitudes avec la Monoprice MP Select Mini.

La Geeetech E180, imprimante 3D pas chère.

AVANTAGES

  • Son prix est bas et elle est pré-assemblée
  • Écran tactile intuitif avec mise à niveau assistée
  • Format compact
  • Possibilité de mettre en pause l’impression 3D (fonctionne en cas de panne de courant)

INCONVÉNIENTS

  • Pauses soudaines et non sollicitées
  • La buse se bouche facilement
  • Écran tactile défectueux

PACKAGING : 3.8/5

Unboxing

Nous avons reçu la Geeetech E180 dans une boîte en carton de taille moyenne, un peu usée par le transport. En ouvrant la boîte, on trouve deux blocs de polystyrène scotchés ensemble qui remplissent l’intégralité de l’espace. La notice et le guide d’instructions se trouvent sur ces blocs.

Lorsque l’on retire le bloc de polystyrène, on aperçoit d’un côté le cordon d’alimentation, et de l’autre les accessoires (plus de détails ci-dessous).

Entre les deux coques de polystyrène, on peut enfin voir l’imprimante 3D pré-assemblée. L’emballage est simple et efficace.

Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage

Mode d’emploi

Geeetech fournit deux documents : un guide de démarrage rapide et une brochure de spécifications, tous deux en anglais.

Le guide de démarrage rapide contient une liste des pièces de l’imprimante 3D (extrudeur, lit d’impression, ports de connexion, etc.) et des explications pour mettre la E180 en route.

Les instructions de ce guide de démarrage rapide expliquent uniquement les fonctions de base, telles que le chargement du filament et le démarrage d’une impression 3D. Il n’y a pas d’informations sur l’assistance de mise à niveau du lit d’impression, ou sur d’autres réglages. Le manuel d’utilisation complet est disponible sur le site Web de Geeetech.

Test Geeetech E180 - Mode d'emploi
Test Geeetech E180 - Mode d'emploi
Test Geeetech E180 - accessoires
Test Geeetech E180 - accessoires

Accessoires

On compte les objets suivants parmis les accessoires :

  • Filament
  • Porte-bobine en kit
  • Carte micro SD
  • Divers outils
  • Buse de rechange
  • Cordon d’alimentation
  • Câble USB

Il n’y a pas d’adaptateur ou de lecteur de carte pour la carte micro SD dans le kit ; heureusement, nous en avons déjà. Les outils inclus comprennent deux clés Allen, un petit tournevis et une tige pour pousser le filament à travers la buse.

MISE EN ROUTE : 3.8/5

Logiciel : 3.5/5

Puisque cette imprimante 3D est open source, n’importe quel logiciel slicer est compatible. Geeetech recommande les logiciels suivants : Simplify3D, Ultimaker Cura, et leur logiciel propriétaire EasyPrint 3D.

EasyPrint 3D est le logiciel slicer gratuit de Geeetech. Il est assez simple d’utilisation, notamment pour les débutants. Ce logiciel est facilement téléchargeable pour Windows sur le forum de Geeetech, et comprend les fonctionnalités de base communes à tout logiciel slicer standard.

Geeetech fournit également sa propre application mobile permettant de contrôler l’imprimante 3D, de partager des commentaires avec d’autres utilisateurs et même d’utiliser des modèles 3D. À première vue, l’interface de l’application est intuitive et simple à utiliser.

Geeetech E180 avis - logiciel EasyPrint
Geeetech E180 avis - logiciel EasyPrint

L’imprimante 3D : 4/5

La Geeetech E180 est une petite imprimante 3D pré-assemblée pouvant s’adapter à n’importe quel bureau grâce à sa dimension réduite : 284 x 156 x 320 mm. De plus, la E180 ne pèse que 4 kg, ce qui la rend facile à déplacer.

La E180 est dotée d’un écran tactile couleur de 3.2 pouces sur lequel les utilisateurs ont la possibilité d’ajuster les réglages, d’utiliser l’assistant de mise à niveau ou de lancer une impression 3D.

L’extrudeur est de type « Bowden », ce qui signifie qu’il est séparé de la buse. Cela permet de diminuer le poids soutenu par la tête d’impression en mouvement.

La buse est entourée d’une protection censée empêcher les utilisateurs de se brûler (à moins qu’ils ne touchent le bout de la buse). D’autre part, le lit d’impression n’a pas de fonction de chauffage.

D’un point de vue design, la E180 n’est pas l’imprimante 3D la plus moderne qui soit. Cependant, elle reste simple et facile à utiliser. Il n’y a aucun câble apparent ou de composants à nu.

Mise en route : 4/5

La Geeetech E180 est assez facile à utiliser pour les débutants, bien qu’il faille d’abord assembler le porte-bobine. Cela ne prend qu’une minute environ.

Ensuite, il faut vérifier si le lit d’impression de la E180 est bien ajusté. Il est assez facile de calibrer le plateau d’impression avec le guidage en 5 étapes de l’écran tactile.

Après cela, il faut chauffer la buse à plus de 200 °C afin de faire passer le filament. Il y a une fonction de chauffage sur l’écran tactile. Ensuite, il faut insérer le filament à travers l’extrudeur Bowden (ou « port d’alimentation ») à l’arrière de l’imprimante 3D.

Une fois l’alimentation du filament terminée, on peut insérer la carte micro SD contenant un fichier Gcode. Il suffit ensuite d’appuyer sur l’écran tactile pour sélectionner le fichier et lancer l’impression 3D.

Test Geeetech E180 - mise en route
Test Geeetech E180 - mise en route

EXPÉRIENCE : 3.5/5

Logiciel : 3.5/5

Le logiciel EasyPrint est simple à utiliser et comprend des fonctionnalités de base. En tant que logiciel propriétaire du fabricant, il inclut des réglages prédéfinis pour toutes les imprimantes 3D Geeetech.

Le logiciel permet aux utilisateurs de déplacer et de changer l’échelle d’un modèle 3D, ainsi que modifier des paramètres de base tels que :

  • Épaisseur des couches et des parois
  • Température de la buse
  • Densité de remplissage
  • Structures de supports

Ce slicer est efficace, mais Ultimaker Cura a une interface beaucoup plus pratique à utiliser et propose aux utilisateurs des paramètres plus avancés.

En ce qui concerne l’application EasyPrint pour mobile, elle pourrait être intéressante, si seulement elle fonctionnait. Nous n’avons pas pu connecter notre Geeetech E180 au réseau Wi-Fi. Nous n’avons donc pas pu tester l’application pour manipuler l’imprimante 3D à distance. L’application a également une note assez faible sur le Google Play Store, ce qui confirme son inefficacité.

Impression 3D : 3/5

  • Fonctionnalités intéressantes

Il n’est pas rare de rencontrer des pannes d’électricité ici à Phnom Penh, au Cambodge. Cela peut être frustrant lorsque l’on est en plein milieu d’une impression 3D. C’est pourquoi nous avons été agréablement surpris lorsque nous avons pu reprendre une impression 3D après une coupure de courant !

L’assistant de mise à niveau du lit d’impression 3D est également agréable. Cinq points permettent de déplacer la tête d’impression 3D vers les quatre coins du lit d’impression et son centre. Certes, les utilisateurs doivent toujours utiliser une feuille de papier et faire les ajustements manuellement, mais cela reste beaucoup plus pratique que d’avoir à déplacer la tête et le lit d’impression à la main.

De plus, les buses sont facilement interchangeables. Cela peut être pratique si une buse est bouchée, par exemple.

Bruit : 4/5

La Geeetech E180 ne passe pas inaperçue lors d’une impression 3D, car elle émet un bruit d’environ 60 dB. Même lorsqu’il n’y a pas d’impression 3D en cours, il y a un niveau de bruit de 40 dB. Cela dit, le bruit est parfaitement supportable !

  • Déceptions

Nous avons dû déboucher la buse à plusieurs reprises, et la E180 s’arrête souvent brusquement en pleine impression 3D sans aucune raison apparente. Nous pensons que cela peut être dû à une surchauffe, mais ni l’écran tactile ni le manuel d’instructions ne mentionnent ce problème.

D’autre part, parfois les couches se décalent complètement. Ce n’est pas dû à un problème de fichier, car quand le problème survient, cela se produit au hasard à différentes hauteurs du modèle. Nous pensons que ce problème pourrait peut-être venir des câbles sur le bras de l’imprimante 3D qui empêcheraient la tête de se déplacer convenablement du fait d’un accrochage.

Un autre inconvénient de la machine, ce sont les bugs dans l’écran d’affichage. Un jour, nous avons allumé l’imprimante 3D, pour trouver l’écran d’affichage complètement buggé. C’est un problème apparemment assez courant pour les utilisateurs, qui se retrouvent souvent avec un écran buggé ou complètement noir.

La solution consiste à retirer le panneau latéral de l’imprimante 3D et à sortir la carte SD de l’arrière de l’écran. Ensuite, il faut supprimer les fichiers présents sur la carte et les remplacer par des fichiers téléchargeables sur le forum de Geeetech. Il faut ensuite remettre la carte SD en place et rallumer l’imprimante 3D.

RÉSULTATS DES IMPRESSIONS 3D : 3.5/5

Nous avons utilisé le filament violet noctilucent de Sunlu pour nos tests.

1. Benchy – 4.7/5

Le Benchy est l’un des modèles imprimables 3D disponibles en ligne les plus célèbres. Ce modèle 3D permet aux utilisateurs d’identifier les paramètres à ajuster sur leur machine pour pouvoir imprimer avec succès d’autres modèles. Nous en avons imprimé quelques-uns, pour finir avec un bon résultat. Il y avait quelques imperfections, mais dans l’ensemble c’est assez bien pour une imprimante 3D pas chère. Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

Test Geeetech E180 Benchy
Test Geeetech E180 Make torture test

2. Make: torture test – 4.2/5

Les murs sont plutôt lisses, et la E180 produit de très belles premières couches ! Cependant, ce n’est pas vraiment le cas pour les surplombs. Nous avons essayé ce modèle trois fois avec des paramètres différents, et nous n’avons pas réussi à obtenir un seul pont de qualité décente.

Cela serait peut-être réalisable en passant plus de temps à peaufiner les réglages. Il y a également quelques imperfections ainsi que de l’espace entre le remplissage et le contour.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 8 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

3. Twisted Hex Vase – 4.8/5

C’est seulement après le quatrième essai que nous avons obtenu l’objet complet – les tentatives précédentes n’ont pas fonctionné car les couches étaient décalées ! Cependant, le résultat final est assez impressionnant. Il y a tout de même quelques imperfections au niveau des couches supérieures, mais sinon les murs sont très lisses.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,15 mm




Test imprimante 3D Geeetech E180 vase

4. Lattice cube – 4/5

Nous avons été assez surpris par ce modèle. Pour être honnête, en lançant l’impression du modèle nous ne nous attendions pas à ce qu’il s’imprime correctement. Il restait évidemment quelques excès de filaments et quelques imperfections, mais ce modèle a une structure complexe et nous n’aurions pas parié sur un tel résultat avec une imprimante 3D à moins de 300 euros.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 35 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

RAPPORT QUALITÉ-PRIX : 3.5/5

Cette imprimante 3D pas chère a du mérite en ce qui concerne la qualité d’impression 3D. Elle est capable de réaliser des couches et des murs extérieurs lisses, sans pour autant nécessiter un important peaufinage comme ça peut être le cas pour une imprimante 3D en kit. Toutefois, cette imprimante 3D n’est pas à l’aise avec les surplombs.

De plus, nous avons rencontré plusieurs problèmes tels que des arrêts en cours d’impression, des couches décalées, et différents bugs avec l’écran tactile. Les arrêts non-contrôlés lors des impressions pourraient être dus à une surchauffe, et les couches décalées pourraient avoir été causées par les câbles de l’extruder. Ces problèmes peuvent être résolus avec quelques ajustements, et celui lié à l’écran tactile requiert seulement un formatage de la carte SD.

Pour conclure, nous pensons que cette imprimante 3D à bas prix convient aux débutants et aux utilisateurs basiques. Même si elle est parfois sujette à quelques dysfonctionnements, la E180 est loin d’être à jeter. À part cela, les résultats d’impression 3D sont assez bons pour cette gamme de prix.

NOTE FINALE : 3.6/5

L’avis d’Aniwaa

Cette imprimante 3D pas chère correspond plutôt aux débutants et aux amateurs, mais surtout pour une introduction à l’impression 3D. De part son petit volume d’impression, l’absence de lit d’impression chauffé, et les problèmes qu’elle présente, les utilisateurs (en particulier les utilisateurs expérimentés) peuvent rapidement se lasser de la E180.

Pour la somme de 275 $, la Geeetech E180 peut faire un très beau cadeau pour les fêtes ou pour un anniversaire. Cependant, elle ressemble beaucoup à la Monoprice MP Select Mini, une imprimante 3D moins chère et dotée, elle, d’un lit d’impression chauffé.

Poids Note
Packaging

1

3.8/5

Mise en route

2

3.8/5

Expérience

2

3.5/5

Résultats des impressions

2

3.5/5

Rapport qualité-prix

1

3.5/5

NOTE FINALE

3.6/5

Plus de ressources



Note : les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours, nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer comment nous avons pu tester ce produit. Nous nous efforçons d’être aussi objectifs que possible et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article sur la Geeetech E180.
Aujourd’hui, nous testons une petite imprimante 3D de bureau, la Geeetech E180. Étant disponible à moins de 300 €, on la compte parmi les imprimantes 3D d’entrée de gamme à destination des débutants et des amateurs.

Geeetech, également appelé Shenzhen Getech, a été fondé en 2011 et est l’un des plus gros fabricants d’imprimantes 3D de Chine. Cependant, c’est sur la plateforme Kickstarter que l’entreprise a choisi de lancer la E180 en septembre 2017.

La Geeetech E180 est basée sur le modèle MeDucer de Geeetech, qui présente un volume d’impression légèrement plus grand. Cette imprimante 3D pas chère est disponible à l’achat sur GearBest pour environ 275 $. Elle est livrée entièrement assemblée. La E180 présente de fortes similitudes avec la Monoprice MP Select Mini.

La Geeetech E180, imprimante 3D pas chère.

AVANTAGES

  • Son prix est bas et elle est pré-assemblée
  • Écran tactile intuitif avec mise à niveau assistée
  • Format compact
  • Possibilité de mettre en pause l’impression 3D (fonctionne en cas de panne de courant)

INCONVÉNIENTS

  • Pauses soudaines et non sollicitées
  • La buse se bouche facilement
  • Écran tactile défectueux

PACKAGING : 3.8/5

Unboxing

Nous avons reçu la Geeetech E180 dans une boîte en carton de taille moyenne, un peu usée par le transport. En ouvrant la boîte, on trouve deux blocs de polystyrène scotchés ensemble qui remplissent l’intégralité de l’espace. La notice et le guide d’instructions se trouvent sur ces blocs.

Lorsque l’on retire le bloc de polystyrène, on aperçoit d’un côté le cordon d’alimentation, et de l’autre les accessoires (plus de détails ci-dessous).

Entre les deux coques de polystyrène, on peut enfin voir l’imprimante 3D pré-assemblée. L’emballage est simple et efficace.

Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage
Avis Geeetech E180 - Emballage

Mode d’emploi

Geeetech fournit deux documents : un guide de démarrage rapide et une brochure de spécifications, tous deux en anglais.

Le guide de démarrage rapide contient une liste des pièces de l’imprimante 3D (extrudeur, lit d’impression, ports de connexion, etc.) et des explications pour mettre la E180 en route.

Les instructions de ce guide de démarrage rapide expliquent uniquement les fonctions de base, telles que le chargement du filament et le démarrage d’une impression 3D. Il n’y a pas d’informations sur l’assistance de mise à niveau du lit d’impression, ou sur d’autres réglages. Le manuel d’utilisation complet est disponible sur le site Web de Geeetech.

Test Geeetech E180 - Mode d'emploi
Test Geeetech E180 - Mode d'emploi
Test Geeetech E180 - accessoires
Test Geeetech E180 - accessoires

Accessoires

On compte les objets suivants parmis les accessoires :

  • Filament
  • Porte-bobine en kit
  • Carte micro SD
  • Divers outils
  • Buse de rechange
  • Cordon d’alimentation
  • Câble USB

Il n’y a pas d’adaptateur ou de lecteur de carte pour la carte micro SD dans le kit ; heureusement, nous en avons déjà. Les outils inclus comprennent deux clés Allen, un petit tournevis et une tige pour pousser le filament à travers la buse.

MISE EN ROUTE : 3.8/5

Logiciel : 3.5/5

Puisque cette imprimante 3D est open source, n’importe quel logiciel slicer est compatible. Geeetech recommande les logiciels suivants : Simplify3D, Ultimaker Cura, et leur logiciel propriétaire EasyPrint 3D.

EasyPrint 3D est le logiciel slicer gratuit de Geeetech. Il est assez simple d’utilisation, notamment pour les débutants. Ce logiciel est facilement téléchargeable pour Windows sur le forum de Geeetech, et comprend les fonctionnalités de base communes à tout logiciel slicer standard.

Geeetech fournit également sa propre application mobile permettant de contrôler l’imprimante 3D, de partager des commentaires avec d’autres utilisateurs et même d’utiliser des modèles 3D. À première vue, l’interface de l’application est intuitive et simple à utiliser.

Geeetech E180 avis - logiciel EasyPrint
Geeetech E180 avis - logiciel EasyPrint

L’imprimante 3D : 4/5

La Geeetech E180 est une petite imprimante 3D pré-assemblée pouvant s’adapter à n’importe quel bureau grâce à sa dimension réduite : 284 x 156 x 320 mm. De plus, la E180 ne pèse que 4 kg, ce qui la rend facile à déplacer.

La E180 est dotée d’un écran tactile couleur de 3.2 pouces sur lequel les utilisateurs ont la possibilité d’ajuster les réglages, d’utiliser l’assistant de mise à niveau ou de lancer une impression 3D.

L’extrudeur est de type « Bowden », ce qui signifie qu’il est séparé de la buse. Cela permet de diminuer le poids soutenu par la tête d’impression en mouvement.

La buse est entourée d’une protection censée empêcher les utilisateurs de se brûler (à moins qu’ils ne touchent le bout de la buse). D’autre part, le lit d’impression n’a pas de fonction de chauffage.

D’un point de vue design, la E180 n’est pas l’imprimante 3D la plus moderne qui soit. Cependant, elle reste simple et facile à utiliser. Il n’y a aucun câble apparent ou de composants à nu.

Mise en route : 4/5

La Geeetech E180 est assez facile à utiliser pour les débutants, bien qu’il faille d’abord assembler le porte-bobine. Cela ne prend qu’une minute environ.

Ensuite, il faut vérifier si le lit d’impression de la E180 est bien ajusté. Il est assez facile de calibrer le plateau d’impression avec le guidage en 5 étapes de l’écran tactile.

Après cela, il faut chauffer la buse à plus de 200 °C afin de faire passer le filament. Il y a une fonction de chauffage sur l’écran tactile. Ensuite, il faut insérer le filament à travers l’extrudeur Bowden (ou « port d’alimentation ») à l’arrière de l’imprimante 3D.

Une fois l’alimentation du filament terminée, on peut insérer la carte micro SD contenant un fichier Gcode. Il suffit ensuite d’appuyer sur l’écran tactile pour sélectionner le fichier et lancer l’impression 3D.

Test Geeetech E180 - mise en route
Test Geeetech E180 - mise en route

EXPÉRIENCE : 3.5/5

Logiciel : 3.5/5

Le logiciel EasyPrint est simple à utiliser et comprend des fonctionnalités de base. En tant que logiciel propriétaire du fabricant, il inclut des réglages prédéfinis pour toutes les imprimantes 3D Geeetech.

Le logiciel permet aux utilisateurs de déplacer et de changer l’échelle d’un modèle 3D, ainsi que modifier des paramètres de base tels que :

  • Épaisseur des couches et des parois
  • Température de la buse
  • Densité de remplissage
  • Structures de supports

Ce slicer est efficace, mais Ultimaker Cura a une interface beaucoup plus pratique à utiliser et propose aux utilisateurs des paramètres plus avancés.

En ce qui concerne l’application EasyPrint pour mobile, elle pourrait être intéressante, si seulement elle fonctionnait. Nous n’avons pas pu connecter notre Geeetech E180 au réseau Wi-Fi. Nous n’avons donc pas pu tester l’application pour manipuler l’imprimante 3D à distance. L’application a également une note assez faible sur le Google Play Store, ce qui confirme son inefficacité.

Impression 3D : 3/5

  • Fonctionnalités intéressantes

Il n’est pas rare de rencontrer des pannes d’électricité ici à Phnom Penh, au Cambodge. Cela peut être frustrant lorsque l’on est en plein milieu d’une impression 3D. C’est pourquoi nous avons été agréablement surpris lorsque nous avons pu reprendre une impression 3D après une coupure de courant !

L’assistant de mise à niveau du lit d’impression 3D est également agréable. Cinq points permettent de déplacer la tête d’impression 3D vers les quatre coins du lit d’impression et son centre. Certes, les utilisateurs doivent toujours utiliser une feuille de papier et faire les ajustements manuellement, mais cela reste beaucoup plus pratique que d’avoir à déplacer la tête et le lit d’impression à la main.

De plus, les buses sont facilement interchangeables. Cela peut être pratique si une buse est bouchée, par exemple.

Bruit : 4/5

La Geeetech E180 ne passe pas inaperçue lors d’une impression 3D, car elle émet un bruit d’environ 60 dB. Même lorsqu’il n’y a pas d’impression 3D en cours, il y a un niveau de bruit de 40 dB. Cela dit, le bruit est parfaitement supportable !

  • Déceptions

Nous avons dû déboucher la buse à plusieurs reprises, et la E180 s’arrête souvent brusquement en pleine impression 3D sans aucune raison apparente. Nous pensons que cela peut être dû à une surchauffe, mais ni l’écran tactile ni le manuel d’instructions ne mentionnent ce problème.

D’autre part, parfois les couches se décalent complètement. Ce n’est pas dû à un problème de fichier, car quand le problème survient, cela se produit au hasard à différentes hauteurs du modèle. Nous pensons que ce problème pourrait peut-être venir des câbles sur le bras de l’imprimante 3D qui empêcheraient la tête de se déplacer convenablement du fait d’un accrochage.

Un autre inconvénient de la machine, ce sont les bugs dans l’écran d’affichage. Un jour, nous avons allumé l’imprimante 3D, pour trouver l’écran d’affichage complètement buggé. C’est un problème apparemment assez courant pour les utilisateurs, qui se retrouvent souvent avec un écran buggé ou complètement noir.

La solution consiste à retirer le panneau latéral de l’imprimante 3D et à sortir la carte SD de l’arrière de l’écran. Ensuite, il faut supprimer les fichiers présents sur la carte et les remplacer par des fichiers téléchargeables sur le forum de Geeetech. Il faut ensuite remettre la carte SD en place et rallumer l’imprimante 3D.

RÉSULTATS DES IMPRESSIONS 3D : 3.5/5

Nous avons utilisé le filament violet noctilucent de Sunlu pour nos tests.

1. Benchy – 4.7/5

Le Benchy est l’un des modèles imprimables 3D disponibles en ligne les plus célèbres. Ce modèle 3D permet aux utilisateurs d’identifier les paramètres à ajuster sur leur machine pour pouvoir imprimer avec succès d’autres modèles. Nous en avons imprimé quelques-uns, pour finir avec un bon résultat. Il y avait quelques imperfections, mais dans l’ensemble c’est assez bien pour une imprimante 3D pas chère. Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

Test Geeetech E180 Benchy
Test Geeetech E180 Make torture test

2. Make: torture test – 4.2/5

Les murs sont plutôt lisses, et la E180 produit de très belles premières couches ! Cependant, ce n’est pas vraiment le cas pour les surplombs. Nous avons essayé ce modèle trois fois avec des paramètres différents, et nous n’avons pas réussi à obtenir un seul pont de qualité décente.

Cela serait peut-être réalisable en passant plus de temps à peaufiner les réglages. Il y a également quelques imperfections ainsi que de l’espace entre le remplissage et le contour.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 8 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

3. Twisted Hex Vase – 4.8/5

C’est seulement après le quatrième essai que nous avons obtenu l’objet complet – les tentatives précédentes n’ont pas fonctionné car les couches étaient décalées ! Cependant, le résultat final est assez impressionnant. Il y a tout de même quelques imperfections au niveau des couches supérieures, mais sinon les murs sont très lisses.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 40 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,15 mm




Test imprimante 3D Geeetech E180 vase

4. Lattice cube – 4/5

Nous avons été assez surpris par ce modèle. Pour être honnête, en lançant l’impression du modèle nous ne nous attendions pas à ce qu’il s’imprime correctement. Il restait évidemment quelques excès de filaments et quelques imperfections, mais ce modèle a une structure complexe et nous n’aurions pas parié sur un tel résultat avec une imprimante 3D à moins de 300 euros.

Paramètres de test : vitesse d’impression de 35 mm/s, rebord de 3 mm, épaisseur de couche de 0,2 mm

RAPPORT QUALITÉ-PRIX : 3.5/5

Cette imprimante 3D pas chère a du mérite en ce qui concerne la qualité d’impression 3D. Elle est capable de réaliser des couches et des murs extérieurs lisses, sans pour autant nécessiter un important peaufinage comme ça peut être le cas pour une imprimante 3D en kit. Toutefois, cette imprimante 3D n’est pas à l’aise avec les surplombs.

De plus, nous avons rencontré plusieurs problèmes tels que des arrêts en cours d’impression, des couches décalées, et différents bugs avec l’écran tactile. Les arrêts non-contrôlés lors des impressions pourraient être dus à une surchauffe, et les couches décalées pourraient avoir été causées par les câbles de l’extruder. Ces problèmes peuvent être résolus avec quelques ajustements, et celui lié à l’écran tactile requiert seulement un formatage de la carte SD.

Pour conclure, nous pensons que cette imprimante 3D à bas prix convient aux débutants et aux utilisateurs basiques. Même si elle est parfois sujette à quelques dysfonctionnements, la E180 est loin d’être à jeter. À part cela, les résultats d’impression 3D sont assez bons pour cette gamme de prix.

NOTE FINALE : 3.6/5

L’avis d’Aniwaa

Cette imprimante 3D pas chère correspond plutôt aux débutants et aux amateurs, mais surtout pour une introduction à l’impression 3D. De part son petit volume d’impression, l’absence de lit d’impression chauffé, et les problèmes qu’elle présente, les utilisateurs (en particulier les utilisateurs expérimentés) peuvent rapidement se lasser de la E180.

Pour la somme de 275 $, la Geeetech E180 peut faire un très beau cadeau pour les fêtes ou pour un anniversaire. Cependant, elle ressemble beaucoup à la Monoprice MP Select Mini, une imprimante 3D moins chère et dotée, elle, d’un lit d’impression chauffé.

Poids Note
Packaging

1

3.8/5

Mise en route

2

3.8/5

Expérience

2

3.5/5

Résultats des impressions

2

3.5/5

Rapport qualité-prix

1

3.5/5

NOTE FINALE

3.6/5

Plus de ressources