Accueil / Les 10 meilleures imprimantes 3D pas chères à moins de 300€ en 2018

Les 10 meilleures imprimantes 3D pas chères à moins de 300€ en 2018

Quelle est la meilleure imprimante 3D pas chère à moins de 300 euros ?

Trouver une imprimante 3D avec un petit budget peut s’avérer délicat : il faut naviguer entre les promesses fallacieuses de projets sur Kickstarter, les imitations de mauvaise qualité et les fabricants douteux. Nous avons donc effectué des recherches approfondies pour sélectionner les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€.

Comme c’est le cas dans beaucoup de secteurs, les utilisateurs recherchent de plus en plus des imprimantes 3D abordables. De nombreuses startups et fabricants (souvent chinois) s’affrontent pour proposer des imprimantes 3D toujours moins chères. Petit prix était souvent synonyme de mauvaise qualité, mais ce n’est plus le cas : les imprimantes 3D de notre liste offrent toutes un excellent rapport qualité/prix.

Les imprimantes 3D petit budget (moins de 300 euros) ne sont généralement pas des machines de qualité professionnelle et requièrent souvent une certaine dose de connaissances techniques et de patience afin d’en tirer le meilleur. C’est notamment le cas pour les imprimantes 3D livrées en kit à assembler, que nous recommandons pour les plus bricoleurs ou les débutants ayant un petit budget (et beaucoup de patience !).

Voici un aperçu des critères sur lesquels nous avons basé notre sélection :

  • Prix inférieur à 300 euros
  • Disponible actuellement (pas de projets en cours de financement)
  • Retours positifs de la communauté
  • « Test YouTube » validé

Après des recherches approfondies grâce à notre base de données d’imprimantes 3D et nos propres test, nous avons classé les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ selon leur metascore dans le tableau ci-dessous. Bonne lecture !

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300 €

Imprimante 3DMetascoreVolume d'impression (en mm)CatégoriePrix*Acheter
Qidi Tech X-One 24.6140 x 140 x 140Assemblée349€
Geeetech A104.3220 x 220 x 260Kit213 €
Creality Ender 34.2220 x 220 x 250Kit215€
FlashForge Finder4.2140 x 140 x 140Assemblée315 €
Monoprice Select Mini v24.0120 x 120 x 120Assemblée199 €
FLSUN Delta Kossel3.9Ø 180 x 300Kit259€
Anet A83.9220 x 220 x 240Kit159 €
Geeetech E1803.8140 x 215 x 130Assemblée268€
Monoprice Mini Delta3.4110 x 110 x 120Assemblée195 €
XYZPrinting da Vinci Mini Wireless+3.4150 x 150 x 150Assemblée299€
Ce tableau contient notre liste des 10 meilleures imprimantes 3D abordables à moins de 300 euros, classées selon leur metascore. Il est possible de les classer selon leur prix ou volume d'impression en cliquant sur le titre de la colonne en question.

*Prix : ces prix peuvent varier au fil de temps et/ou d'un pays à un autre (taxes d'importation, frais de livraison, etc.).

Astuce : si vous souhaitez voir une vue d’ensemble complète du marché de l’imprimante 3D, vous pouvez utiliser notre comparateur d’imprimantes 3D. Si votre budget le permet, nous avons aussi préparé un classement des 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 1000 €.

La Qidi Tech X-One 2, meilleure imprimante 3D à moins de 300€.

La Qidi Tech X-One 2 est #1 de notre classement des 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300 euros.




Présentation des 10 meilleures imprimantes abordables 3D à moins de 300 euros

Les meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ en kit à assembler

Geeetech A10

Geeetech A10

  • Metascore : 4.3/5
  • Volume d’impression : 220 x 220 x 260 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 213 €
  • Acheter : Amazon France
La Geeetech A10 est l’imprimante 3D en kit la mieux notée de notre classements des meilleures imprimantes à moins de 300€. Ce modèle est néanmoins facile à assembler, avec quelques étapes simples à suivre. La A10 est une imprimante 3D bon marché offrant un excellent rapport qualité/prix avec de nombreuse fonctionnalités telles que le lit d’impression adhésif ou un détecteur de filament. Avec son grand volume d’impression et sa connection Wi-Fi, la Geeetech A10 mérite son metascore élevé.

Fiche technique : Geeetech A10

La Creality Ender 3 est l'une des meilleures imprimantes 3D à moins de 300€.

Creality Ender 3

  • Metascore : 4.2/5
  • Volume d’impression : 220 x 220 x 250 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 215 €
  • Acheter : Amazon France
La Creality Ender est parmi les meilleures ventes des imprimantes 3D à moins de 300 euros (et c’est aussi l’une des mieux notées !). La Ender 3 est reconnue comme étant fiable et facile à utiliser, très adaptée à tout types d’utilisateurs : du débutant ayant envie de découvrir l’impression 3D en mettant les mains dans le cambouis, au maker confirmé. Sa tête d’extrusion repensée permet de limiter les risques d’engorgement par le filament. La Ender 3 est aussi équipée d’une fonction de reprise d’impression en cas de coupure de courant par exemple. Globalement, il s’agit là d’une excellente machine.

Fiche technique : Creality Ender 3

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la FLSUN Delta Kossel

FLSUN Delta Kossel

  • Metascore : 3.9/5
  • Volume d’impression : 180 x 180 x 300 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 259 €
  • Acheter : Amazon France
La FLSUN Delta Kossel est certainement l’imprimante 3D de type delta la plus connue du marché et de notre classement. Ce modèle est basé sur le design Kossel (open-source). Les imprimantes 3D delta permettent notamment d’imprimer plus vite et avec une grande précision. Cette imprimante 3D a gagné de nombreux prix et cette dernière version mise à jour offre un lit d’impression chauffant, un châssis en aluminium et un système de double ventilateur pour un refroidissement optimal.

Fiche technique : FLSUN Delta Kossel

La Anet A8, une des meilleures imprimantes 3D à moins de 300€.

Anet A8

  • Metascore : 3.9/5
  • Volume d’impression : 220 x 220 x 240 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 159 €
  • Acheter : Amazon France
La Anet A8 est une imprimante 3D en kit basée sur le fameux modèle open source Prusa i3. Cette imprimante 3D est un modèle iconique à moins de 300€, parfaite pour produire des objets avec de très bons résultats. Cette imprimante 3D pas chère est un très bon choix pour quiconque souhaite se lancer dans l’impression 3D mais nécessite tout de même des notions de bricolage et de la patience car l’assemblage peut s’avérer long. Au fil des années, la Anet A8 s’est imposée comme l’un des modèles de référence des imprimantes 3D low-cost.

Fiche technique : Anet A8




Les meilleures imprimantes 3D assemblées à moins de 300€

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la Qidi Tech X-One 2

Qidi Tech X-One 2

  • Metascore : 4.6/5
  • Volume d’impression : 140 x 140 x 140 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 349 €
  • Acheter : Amazon France
La Qidi Tech X-One 2 est sur première marche du podium de notre classement des meilleures imprimantes 3D à moins de 300 euros, et c’est amplement mérité ! Cette imprimante 3D de bureau à châssis fermé est livrée assemblée et offre une multitude de fonctionnalités utiles. La version la plus récente de la X-One 2 est équipée d’une tête d’extrusion MK10, d’un plateau d’impression chauffant en aluminium, et d’un écran tactile. La Qidi Tech X-One 2 est un excellent choix pour utilisateurs débutants ou confirmés.

Fiche technique Qidi Tech X-One 2

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la FlashForge Finder.

FlashForge Finder

  • Metascore : 4.2/5
  • Volume d’impression : 140 x 140 x 140 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 315 €
  • Acheter: Amazon France
La FlashForge Finder est une très bonne imprimante 3D « plug-n-play » (prête à imprimer) pour petits budgets. Elle est très facile d’utilisation avec des fonctionnalités comme la mise à niveau assistée du plateau d’impression, la calibration rapide ainsi que le lit d’impression amovible ou l’écran tactile en couleur. Sa connection Wi-Fi et son faible niveau d’émissions sonores font de la Finder le choix idéal pour les débutants en quête d’une imprimante 3D de bureau simple à utiliser pour se lancer sans trop de tracas d’ordre technique.

Fiche technique : FlashForge Finder

La Monoprice Select Mini v2, parmi les meilleures imprimantes 3D à moins de 300€.

Monoprice Select Mini v2

  • Metascore : 4.0/5
  • Volume d’impression : 120 x 120 x 120 mm
  • Pays : Chine
  • Price : 199 €
  • Acheter : Amazon France
La Monoprice Select Mini v2 est un des modèles les plus populaires d’imprimantes 3D pour petits budgets. Cette imprimante 3D est très facile à utiliser est livrée assemblée et calibrée, et est prête à imprimer en moins de 10 minutes. Sa structure en métal et son design compact font de la Monoprice Select Mini v2 un très bon choix pour les utilisateurs à la recherche d’une imprimante 3D simple, fiable et performante.

Fiche technique Monoprice Select Mini v2

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la Geeetech E180.

Geeetech E180

  • Metascore : 3.8/5
  • Volume d’impression : 140 x 215 x 130 mm
  • Pays : China
  • Prix : 268 €
  • Acheter : Amazon France
La Geeetech E180 est une imprimante 3D à petit prix livrée assemblée et prête à imprimer. Ce modèle, très proche de la Monoprice Select Mini v2, est tou aussi compact et facile d’utilisation. La connection WiFi connectivity et l’écran tactile en couleurs rendent son utilisation intuitive et en font un très bon choix pour utilisateurs débutants. Globalement, cette imprimante offre un très bon rapport qualité/prix pour un budget réduit.

Fiche technique Geeetech E180
Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la Monoprice Mini Delta.

Monoprice Mini Delta

  • Metascore : 3.4/5
  • Volume d’impression : 110 x 110 x 120 mm
  • Pays : Chine
  • Price: 195 €
  • Acheter : Amazon France
La Monoprice Mini Delta est une des imprimante 3D les moins chères du marché, à moins de 200€ ! Elle est livrée assemblée et offre des fonctionnalités très utiles comme le lit d’impression chauffant, la calibration automatique et une connection WiFi. Sa structure en métal et son design ergonomique font de la Mini Delta une excellente imprimante 3D pas chère, probablement un des meilleur rapport qualité/prix du marché.

Fiche technique Monoprice Mini Delta

Les 10 meilleures imprimantes 3D à moins de 300€ : la XYZPrinting da Vinci Mini Wireless.

XYZPrinting da Vinci Mini Wireless+

  • Metascore : 3.4/5
  • Volume d’impression : 150 x 150 x 150 mm
  • Pays : Taiwan
  • Prix : 299 €
  • Acheter : Amazon France
La da Vinci Mini w+ (wireless ou sans-fil) est une imprimante 3D à moins de 300€, de type « plug-n-play ». Cette imprimante 3D est issue de la série da Vinci Mini, des imprimantes 3D entrée de gamme très populaires du fabricant XYZPrinting. La da Vinci Mini Wireless+ est livrée prête à imprimer et s’avère être un excellent choix pour utilisateurs débutants en quête d’une imprimante 3D simple à utiliser et performante. La da Vinci Mini w+ offre des fonctions intéressantes telles que la mise à niveau automatique du plateau d’impression et une connection WiFi, ainsi qu’un accès à une bibliothèque en ligne de plus de 4500 modèles 3D d’objets à imprimer.

Fiche technique XYZPrinting da Vinci Mini w+

Guide d'achat pour les imprimantes 3D à moins de 300 euros

Quels critères faut-il prendre en compte lors de l’achat d’une imprimante 3D d’entrée de gamme ? La fourchette de prix inférieure à 300 € offre peu de marge de manœuvre et un choix réduit de machines, mais il y a tout de même quelques points importants à prendre en compte pour faire le bon choix.

Technologie d’impression 3D

A moins de 300 €, la seule technologie disponible actuellement sur le marché est l’impression 3D par dépôt de fil (FFF/FDM). Quelques imprimantes 3D résine (SLA, DLP ou LCD) bon marché existent mais leur prix moyen se situe plutôt entre 500 € et 1000 €. Ceci n’est pas forcément une mauvaise chose puisque la technologie FFF/FDM est moins complexe à appréhender et donc bien adaptée pour des imprimantes 3D entrée de gamme ciblant des utilisateurs souvent débutants.

La qualité d’impression 3D dépend fortement de l’épaisseur des couches d’impression 3D et de la résolution XY ; avec notre comparateur il est possible de comparer ces caractéristiques côte-à-côte pour différentes imprimantes 3D. Pour en savoir plus sur les différentes technologies d’impression 3D, voici une liste détaillant les technologies et processus d’imprimantes 3D.




Une Anet A8 en kit

La Anet A8 en kit.

Imprimantes 3D en kit à monter soi-même vs. imprimantes 3D assemblées et prêtes à imprimer

Les imprimantes 3D pas chères sont souvent livrées en kit à assembler – tout comme les meubles d’une célèbre marque Suédoise. Après l’assemblage, même si toutes les pièces ont parfaitement été mises en place, il y a toujours la possibilité que l’imprimante 3D ne fonctionne pas correctement. Une simple vis un peu desserrée peut générer des problèmes d’impression ! Il est donc important de s’armer de patience et d’effectuer les réglages et ajustements nécessaires.

Les imprimantes 3D en kit peuvent facilement être améliorées en imprimant en 3D des pièces additionnelles. Ces imprimantes 3D à monter soi-même sont parfaites pour apprendre et comprendre comment fonctionne l’impression 3D, mais peuvent s’avérer intimidantes voire décourageantes pour les débutants. C’est pourquoi nous avons aussi inclus dans notre liste des imprimantes 3D assemblées, livrées prêtes à l’emploi, à moins de 300 €. Ces imprimantes 3D sont idéales pour ceux qui ne se sentent pas encore prêts à affronter le côté plus technique de l’impression 3D et veulent simplement imprimer des objets.

Châssis fermé vs. châssis ouvert

Pour obtenir des impressions 3D de bonne qualité, une imprimante 3D doit presque être « domptée » ; surtout si elle est à châssis ouvert (zone d’impression non-fermée). De nombreux facteurs tels que la température ambiante, l’humidité et les courants d’air peuvent interférer avec la qualité des impressions 3D.

 Les imprimantes 3D avec chambre d’impression fermée offrent une protection contre les interférences extérieures, limitent les odeurs (sans surprise, le plastique fondu a l’odeur de plastique fondu) et aident à masquer les bruits de fonctionnement de l’imprimante 3D. Pour une protection basique, il est aussi possible d’entourer l’imprimante 3D de « murs » faits maison avec du carton, par exemple.

Communauté d’utilisateurs active

Comme on peut le supposer, des prix bas peuvent conduire à des quantités élevées de commandes, générant des communautés d’utilisateurs actives. Ceci peut être une bonne et une mauvaise chose.

Le côté négatif : les fabricants peuvent être dépassés par leur succès et manquer de capacité pour gérer le service après vente : il est donc important de visiter leur site internet et de lire les commentaires d’utilisateurs pour se faire une idée.

Le positif : pour les modèles d’imprimantes 3D low-cost les plus populaires, de l’aide et des conseils peuvent être trouvés sur de nombreux groupes de discussion (Facebook notamment) et forums spécialisés. Nous avons préparé une liste des meilleures communautés de l’impression 3D, riches en information pour beaucoup d’imprimantes 3D (entre autres).




Volume d’impression

Le volume d’impression, ou taille maximum d’une impression 3D, est également un facteur à prendre en compte. Si le but est uniquement de découvrir et expérimenter avec l’impression 3D, alors le volume d’impression n’est pas forcément un critère déterminant. À l’inverse, il faudra y prêter attention s’il y a un besoin de dimensions spécifiques pour des objets en particulier.

Pour les personnes recherchant des imprimantes 3D capables de grande taille, nous avons un article sur les 20 meilleures imprimantes 3D à grand volume.

Calibration automatique

La précision de l’impression 3D peut facilement être déréglée si le plateau d’impression a le moindre déséquilibre. Certaines imprimantes 3D offrent un calibrage automatique du lit d’impression, mais cette opération s’effectue manuellement sur la plupart des imprimantes 3D dans cette gamme de prix abordable. Ces réglages manuels peuvent parfois être compliqués, surtout pour les utilisateurs débutants. La calibration automatique peut alors s’avérer une option intéressante.

Que penser des imprimantes 3D "clones" de la Prusa i3 ?

La Original Prusa i3 MK2 de Josef Prusa, une des meilleures machines disponibles sur le marché des imprimantes 3D de bureau.

De nombreuses imprimantes 3D sont basées ou sont des clones de la Original Prusa i3, un modèle développé par Josef Prusa en 2012. Le modèle de l’imprimante 3D Prusa i3 fait partie du projet RepRap (replicating rapid prototyper), projet dont l’objectif initial était de créer une imprimante 3D à bas coût capable de s’auto-dupliquer. Depuis le lancement de ce projet collaboratif en 2005, des centaines de contributeurs internationaux comme Josef Prusa se sont associés pour constamment améliorer et optimiser l’impression 3D pour tous.

Puisque les plans de cette imprimante 3D open-source sont publics et sans brevet, beaucoup d’opportunistes ont cloné la Prusa i3 sous d’autres noms de marque dans un but commercial. Josef Prusa, créateur originel de cette imprimante 3D, commercialise d’ailleurs lui aussi des imprimantes 3D dérivées de la Prusa i3 sous sa propre marque.

Voici notre sélection de quelques-unes des meilleures version de ce modèle légendaire qu’est devenue la Prusa i3 :




Méthodologie : comment nous avons sélectionné les meilleures imprimantes 3D à moins de 300 €

Toutes les imprimantes listées dans cet article répondent aux critères ci-dessous.

Prix inférieur à 300 € et disponibles à la vente

Comme indiqué dans le titre, nous avons listés les meilleures imprimantes 3D d’entrée de gamme, à moins de 300 euros ; leurs petits prix rendent l’impression 3D accessible à plus de consommateurs, y compris les établissements scolaires. La plupart d’entre elles sont disponibles soit sur Amazon France. À défaut, ces imprimantes 3D peuvent être achetées directement via le fabricant.

Aniwaa's meta-rating system for 3D printers.

Metascore

Le metascore est un facteur fondamental dans notre sélection : nous indexons des avis comportant des notes issus de quatre sources fiables (3D Hubs, Pinshape, Amazon et Make:) pour calculer une note globale, le metascore.

Test YouTube

Pour être inclues dans notre classement, les imprimantes 3D doivent être l’objet d’au moins une vidéo de test ou unboxing sur YouTube (similaire au test YouTube de reddit). Nous considérons ceci comme un véritable point de repère, car il est sécurisant de voir une personne réelle qui « prouve » l’existence de l’imprimante 3D concernée.

Retours d’expérience des utilisateurs

Nous avons sélectionné des imprimantes 3D qui possèdent une communauté active d’utilisateurs. Nous sommes conscients qu’il est difficile d’évaluer la fiabilité d’une marque. Néanmoins, nous recevons des commentaires de la part d’utilisateurs et de partenaires, et nous effectuons des recherches approfondies que nous nous efforçons de synthétiser et prendre en compte pour nos classements.

Avant de prendre votre décision d’achat, nous vous recommandons vivement d’effectuer des recherches sur différentes sources : groupes Facebook, forums, reddit, etc. Pour ce type de recherches, nous avons préparé une liste des meilleurs forums d’impression 3D.

Qu'en est-il des imprimantes 3D pas chères sur Kickstarter ?

Certains projets sur Kickstarter et Indiegogo (plateformes de financement participatif) mettent en avant des imprimantes 3D à prix très bas, parfois moins de 100 €. Nous avons choisi de ne pas les inclure dans notre classement car elles sont uniquement disponibles en précommande, et il n’est jamais garanti à 100% qu’elles soient fonctionnelles une fois livrées (si le projet aboutit réellement).

Les plus gros flops sur Kickstarter

Certaines startups dans l’impression 3D ont tendance à promettre des produits exceptionnels via des opérations marketing coûteuses pour récolter un maximum de fonds. Ces projets trop beaux pour être vrais aboutissent rarement. Voici un petit rappel des plus gros échecs d’imprimantes 3D en financement participatif.

TIKO 3D Tiko

  • Prix : 199 $
  • Montant récolté : presque 3 millions de dollars en mars 2015
  • Nombre de contributeurs : 16 538
  • Ce qui s’est passé : ils ont simplement promis trop de choses et se sont retrouvés démunis au moment d’honorer les nombreuses pré-commandes. Les premiers contributeurs ont reçu leurs imprimantes 3D, mais des milliers sont restés les mains vides.
  • Plus d’informations : TIKO 3D Tiko

Rinnovated Design Peachy Printer

  • Prix : 100 $
  • Montant récolté : plus de 650 000 $ après son lancement en septembre 2013
  • Nombre de contributeurs : 4 420
  • Ce qui s’est passé : l’un des deux fondateurs a détourné environ la moitié des fonds de la Peachy Printer pour se construire une maison, plongeant l’entreprise dans une crise où licenciements et faillite étaient à l’ordre du jour.
  • Plus d’informations Rinnovated Design Peachy Printer

Pirate3D Buccaneer

  • Prix : 300 $
  • Montant récolté : juste en dessous de 1.5 millions de dollars, et 2 millions de dollars additionnels apportés par des investisseurs privés
  • Nombre de contributeurs : 3 520
  • Ce qui s’est passé : Pirate3D s’est noyé dans son succès initial avec beaucoup trop de produits à fabriquer face à un manque de personnel. Ils ont même malicieusement commencé à accepter les commandes commerciales avant d’essayer de livrer les contributeurs qui ont financé leur projet (et qui n’ont finalement pas eu leur imprimante 3D).
  • Plus d’informations : Pirate3D Buccaneer



Pour aller plus loin