Nourriture et impression 3D

Un nouveau procédé de fabrication alimentaire

Imprimer de la nourriture en 3D est désormais possible. L’impression 3D est un procédé de fabrication qui peut aussi s’appliquer aux aliments. Certaines imprimantes 3D spécifiques utilisent ainsi des aliments comme matériaux d’impression, particulièrement ceux à base de sucre ou de chocolat.

Comment imprimer de la nourriture en 3D avec une imprimante 3D ?

Le principe est similaire à celui d’une imprimante 3D traditionnelle : l’imprimante 3D pour aliments chauffe les ingrédients avant de les déposer sur un support, couche après couche. Une autre option, proche de la technologie d’impression 3D par frittage, utilise des ingrédients sous forme de poudres sèches, qui sont ensuite solidifiées par l’imprimante 3D alimentaire. De nombreuses expérimentations sont menées dans ce secteur prometteur pour imprimer de la nourriture en 3D. Découvrez notre sélection des meilleures imprimantes 3D de nourriture !

L’impression 3D de desserts sucrés

Imprimer du chocolat en 3D

Par ses propriétés physiques naturelles, le chocolat est parfaitement adapté à l’impression 3D. En effet, il fond à la température du corps humain et à se solidifie dès qu’il refroidit. Il est donc facile de créer des desserts chocolatés personnalisés sans modifier le goût du chocolat. Choc Edge a déjà commercialisé deux versions de son imprimante 3D permettant de réaliser toutes sortes d’objets en chocolat. L’imprimante 3Drag utilise, elle, la technologie FDM et permet aussi tous les caprices chocolatés possibles.

imprimer de la nourriture en 3D

 

Une chaîne de sucre imprimée en 3D par The CandyFab Project.

 

Imprimer du sucre en 3D

Le sucre, matériau malléable qui peut prendre de nombreuses formes et couleurs, se révèle également propice à l’impression 3D. Certains groupes de recherche tels que The CandyFab Project ou le Sugar Lab de 3D Systems ont développé des imprimantes 3D spécialisées dans l’impression de sucre et bonbons en 3D avec des formes des plus créatives, comme le suggèrent les photos de leur site.

Des prototypes d’imprimantes 3D alimentaires prometteurs

3D Systems a présenté au salon CES 2015 deux prototypes d’imprimante 3D alimentaires. D’une part la Chefjet pour les confiseries, qui n’a besoin que d’eau et d’ingrédients en poudre pour créer le bonbon de votre choix. Chocolat, vanille, menthe, pomme, cerise et pastèque font partie des saveurs disponibles. D’autre part, la CocoJet, qui a été développée avec le confiseur américain Hershey’s, permet d’imprimer en 3D les créations en chocolat de vos envies.

imprimer de la nourriture en 3D

Des bonbons colorés imprimés en 3D par la Chefjet de 3D Systems.

L’impression 3D alimentaire : un outil marketing

 Imprimer en 3D des biscuits personnalisés

L’impression 3D alimentaire permet de proposer aux consommateurs des produits personnalisables et fabriqués devant leurs yeux.

Ainsi, Oreo a a exposé des machines 3D lors du festival SXSW 2014, permettant aux consommateurs de choisir la couleur et le dessin de la crème du fameux biscuit.

imprimer de la nourriture en 3D

Une série de biscuits Oreo présentée au festival SXSW 2014 dont la crème a été imprimée en 3D.

imprimer de la nourriture en 3D

Un pancake imprimé en 3D par le société de design et d’innovation Kinneir Dufort.

Imprimer en 3D des aliments à son effigie

A l’aide de scanners 3D, il est possible de modéliser sa propre tête puis de l’imprimer en 3D sur des aliments comestibles. Ainsi, certains fabricants proposent de déguster des crêpes ou des gaufres aux formes d’un visage. Pour une campagne de communication, le fabricant de mayonnaise Hellmann’s a même proposé à des passants d’imprimer leurs têtes sur des hamburgers.

 Créer sa propre gamme de produit

Enfin, l’impression 3D permet d’intégrer le consommateur dans la création d’une nouvelle gamme de produits. Ainsi, Barilla a organisé un concours en 2014 pour récompenser le meilleur design de pâtes imprimées en 3D.

En deux mois, 216 propositions de pâtes provenant de 20 pays différents ont été envoyées, et le gagnant a vu sa création mise en vente par Barilla !

imprimer de la nourriture en 3D

La gamme de pâtes proposée par Loris Tupin, designer industriel français et gagnant du concours Barilla.

L'impression 3D au service de l'industrie agro-alimentaire

Imprimer des plats cuisinés en 3D

Les imprimantes 3D Foodini vendues par Natural Machines et Bocusini, qui a récemment réussi sa campagne de crowdfunding sur Kickstarter, font partie des plus abouties. Ces deux machines permettent d’imprimer en 3D les tout premiers plats cuisinés. Elles proposent des produits réalisables par succession de couches comme les pizzas. La pâte est cuite durant l’impression, tandis que la sauce tomate, composée de poudre de tomates, d’eau et d’huile est ajoutée, suivie d’une couche de protéines.

imprimer de la nourriture en 3D

Un repas imprimé en 3D par l’imprimante 3D alimentaire Foodini.

imprimer de la nourriture en 3D

Des chips de steak imprimées en 3D par Modern Meadow.

Imprimer de la viande en 3D

Repoussant plus loin les limites de l’impression 3D, certains scientifiques souhaitent utiliser des biomatériaux et des cellules souches d’animaux pour créer de la viande imprimée en 3D. Les partisans de cette approche soulignent l’énorme quantité de ressources nécessaire à la production de viande par l’élevage, et présentent l’impression 3D alimentaire comme la solution aux besoins croissants de la population mondiale. La startup de Brooklyn Modern Meadow a déjà réussi à imprimer des chips de steak en 3D, à base de protéine animale synthétique. Elle attire desormais l’attention des plus riches investisseurs de New York, dont la famille Rockefeller.

Imprimer en 3D de la nourriture bio

Chloé Rutzerveld, une designer culinaire néerlandaise, a réussi à imprimer en 3D une structure faite de couches de pâte, dans laquelle se trouve de la terre comestible.

Des graines de champignons, des spores et de la levure sont ensuite ajoutées afin d’obtenir au bout de quelques jours un en-cas innovant et écologique.

imprimer de la nourriture en 3D

L’en-cas bio imprimé en 3D par la designer hollandaise Chloé Rutzerveld.

Imprimer en 3D de la nourriture dans l'espace

Une imprimante 3D alimentaire pour nourrir les astronautes

Les imprimantes 3D ont la particularité de pouvoir imprimer en 3D une grande variété de produits à partir d’une quantité réduite de matières premières.

En se basant sur ce principe simple, les ingénieurs voient en l’impression 3D la technologie idéale pour nourrir les astronautes lors de missions de longue durée dans l’espace. La NASA a récemment investi 125 000$ dans le projet de l’ingénieur Anjan Contractor.

Celui-ci à conçu une imprimante 3D permettant de cuisiner des pizzas. En utilisant des poudres comestibles contenues dans les cartouches à nourriture, la conservation des aliments peut atteindre 30 ans.

imprimer de la nourriture en 3D

Les différentes étapes d’impression d’une pizza en trois dimensions.

Exemple : Des aliments imprimés en 3D pour les seniors.

Le projet ‘Performance’

Cette initiative prévoit de fabriquer des aliments destinés aux séniors grâce à une imprimante 3D. Plusieurs entreprises, telle que Gel Manche, proposent déjà des produits à texture modifiée, appelé smoothfood. Cela reconstitue le produit dans sa forme originale mais sa texture est souple et s’avale très facilement. Matthias Kück, directeur de l’entreprise allemande Biozoon estime que d’ici 20 ans, tous les établissements spécialisés pour les personnes âgées auront chacun leur imprimante 3D et fabriqueront presque à la demande les repas pour leurs pensionnaires. Pour l’instant, seul un prototype d’impression 3D de la sorte existe. Il permet de reconstituer une cuisse de poulet en cinq minutes. L’Europe, qui finance ce projet à hauteur de trois millions d’euros, va permettre de pousser la recherche pour de meilleurs résultats.

imprimer de la nourriture en 3D

Le menu de la société Gel Manche, qui propose de la nourriture imprimée en 3D.