AccueilGuidesImprimantes 3DÉtude de cas : Une imprimante 3D SLS XYZprinting MfgPro230 xS rentabilisée en 3 mois
Sponsorisé
SLS
Guide
Imprimantes 3D

Étude de cas : Une imprimante 3D SLS XYZprinting MfgPro230 xS rentabilisée en 3 mois


XYZprinting Logo
XYZprinting propose l’une des gammes de produits les plus complètes du marché, avec un éventail d’imprimantes de toutes tailles et technologies. Proposant du FFF, SLA, SLS, et plus encore, XYZprinting a une solution pour chaque entreprise.
MfgPro230 xS SLS printing

TrySight saute le pas et passe du FFF au SLS

La société TrySight, basée au Canada, développe des solutions matérielles et logicielles pour aider les malvoyants, principalement à destination des institutions éducatives et médicales.
 

Depuis cinq ans, TrySight utilise l’impression 3D FFF/FDM (dépôt de fil fondu) pour prototyper et produire ses systèmes de grossissement et de lecture. Leur offre de produits est en effet le point d’orgue de la fabrication additive, avec de petites séries (50 à 1 000 unités) et une méthode de conception itérative.

Cependant, les technologies à base de filament fondu ne sont pas toujours adaptées. Bien que TrySight ait pu en tirer profit pour le prototypage, en ce qui concerne les pièces finies destinées à la vente, la qualité de l’apparence et les propriétés mécaniques n’étaient pas au rendez-vous.

Les techniciens passaient par ailleurs beaucoup de temps à ajuster les paramètres d’impression, avec un taux d’échec élevé. En effet, avec le dépôt de fil, à chaque pièce ses conditions d’impression.

TrySight a ainsi décidé de se tourner vers d’autres technologies d’impression 3D, et le SLS (Selective Laser Sintering) est apparu comme une option idéale à plusieurs niveaux.

SLS vs FFF : ce qu'il faut retenir

Avant d’explorer les principaux avantages du SLS par rapport au dépôt de fil, expliquons brièvement comment ces deux technologies fonctionnent.

Le frittage laser sélectif consiste à faire fondre du plastique en poudre (il s’agit souvent de Nylon) avec un faisceau laser très précis. Quant au dépôt de fil, un extrudeur chauffe le plastique sous forme de filament et le dépose sur un plateau

TrySight FDM part

Une pièce TrySight imprimée avec une imprimante FFF. Les lignes des couches sont clairement visibles et la pièce comporte plusieurs défauts (voir les cercles rouges).

TrySight SLS part

Ici, la même pièce en version plus complexe et imprimée avec l’imprimante SLS MfgPro230 xS. Sa surface est lisse et nette, et les éléments (bouton, ouverture) sont fonctionnels.

Bien que l’impression se fasse couche par couche dans les deux cas, ils n’offrent pas les mêmes avantages. Voici les principaux points forts du frittage de poudre :

  • Apparence : Les pièces ont un aspect lisse, sans lignes de couches visibles. Leur apparence est de bien meilleure qualité que les pièces FFF n’ayant pas subi de traitement de surface.
  • Optimisation du volume : Puisque le lit de poudre sert de support, les pièces peuvent être imprimées les unes sur les autres ou être emboîtées (appelé « nesting »). Cela permet d’imprimer plus de pièces à la fois et d’économiser le temps passé à préparer chaque impression.
  • Pièces fonctionnelles : Découlant du point précédent, le « nesting » signifie que des pièces peuvent être imprimées à l’intérieur de pièces plus grandes. On peut donc imprimer des pièces complexes et fonctionnelles en une seule fois, par exemple avec des engrenages ou des charnières, sans nécessiter d’assemblage ultérieur.

Il est également important de signaler que les technologies à base de poudre impliquent des étapes de post-impression, notamment l’étape de dépoudrage. Cette dernière est cependant peu conséquente en comparaison avec les niveaux de détail et de précision obtenus avec le SLS.

Pour toutes ces raisons, TrySight a décidé de passer du filament à la poudre.

Choosing the XYZprinting MfgPro230 xS

Lorsqu’il est devenu évident que la technologie SLS était plus efficace pour leurs besoins, TrySight a comparé les imprimantes 3D SLS de différents fabricants, et est arrivé à la conclusion que la XYZprinting MfgPro230 xS était la meilleure candidate.
Caractéristiques principales de la XYZprinting MfgPro230 xS :

  • Volume d’impression : 230 x 230 x 230 mm
  • Vitesse d’impression : Jusqu’à 20 mm/heure (dépend de la complexité des géométries)
  • Matériaux compatibles : PA12, TPU

L’imprimante 3D XYZprinting MfgPro230 xS SLS est en effet l’une des rares imprimantes SLS de taille compacte disponibles aujourd’hui.

Elle est fabriquée avec des composants de qualité industrielle, dispose d’un système de matériaux ouvert et offre l’un des meilleurs rapports prix/performances du marché.

Grâce à des taux d’échec beaucoup plus faibles et à une demande accrue des clients liée à des produits de meilleure qualité, il n’a fallu que trois mois à TrySight pour rentabiliser son investissement initial.

XYZprinting MfgPro230 xS

À propos de l'auteur

Ludivine Cherdo

Ludivine conçoit et implémente la stratégie de contenu d'Aniwaa, élaborant des guides détaillés basés sur ses connaissances approfondies en matière de fabrication additive. Elle réalise également des tests d'imprimantes 3D et se maintient au courant des dernières nouvelles et tendances de l'industrie. Après avoir grandi aux États-Unis puis vécu en Espagne, au Chili et au Cambodge, Ludivine est désormais basée en France.