AccueilGuidesImprimantes 3DLe fabricant coréen AON Co. Ltd. lance l’imprimante 3D céramique ZIPRO

Le fabricant coréen AON Co. Ltd. lance l’imprimante 3D céramique ZIPRO


AON Co Ltd logo
AON Co., Ltd. est l’un des principaux fabricants coréens d’imprimantes 3D de céramique pour l’industrie dentaire, disposant de son propre centre de R&D pour continuer d’améliorer son offre d’imprimantes 3D, de logiciels et de matériaux.

Qui est AON Co. Ltd. ?

Basé près de Séoul en Corée, AON Co., Ltd. est un fabricant d’imprimantes 3D DLP professionnelles spécialisé dans l’industrie dentaire et ses applications depuis plus de 10 ans.

L’entreprise dispose de son propre centre de recherche et développement où ses ingénieurs conduisent régulièrement des essais cliniques dans le but de fournir des solutions de fabrication additive dernier cri pour la production de dents artificielles.

En 2016, AON Co. a lancé le développement d’un tout nouveau matériau bio-céramique liquide exclusif – commercialisé aujourd’hui sous le nom de “INNI-CERA Zirconia slurry” – destiné à leurs imprimantes 3D DLP avancées.

Aujourd’hui, AON Co. remplace sa gamme INNI par la toute nouvelle série ZIPRO, à la pointe de la technologie.

Découvrez la toute nouvelle imprimante 3D biocéramique AON ZIPRO

Forte de son expérience avec la gamme INNI, AON Co. propose une toute nouvelle série appelée ZIPRO. Deux versions de la ZIPRO sont disponibles, la ZIPRO Dental et la ZIPRO Industrial, destinées à répondre aux besoins spécifiques des différents utilisateurs.

AON Co print samples

Quelques échantillons en zircone imprimés en 3D.

Comme pour la série INNI, la version Dental est spécialement conçue pour l’industrie dentaire, tandis que la version Industrial est adaptée à un éventail plus large de cas d’utilisation. Toutes deux permettent de produire des pièces en céramique avec haute précision.

Ces imprimantes 3D DLP de type “top-down” fonctionnent avec le logiciel propriétaire ZIPROS. Ce logiciel permet aux professionnels de facilement télécharger leur fichier, d’orienter la pièce et de générer des structures de support automatiques avant d’envoyer le modèle à l’imprimante ZIPRO via une connexion Wi-Fi.

AON ZIPRO premium dental 3D printer

L’imprimante 3D ZIPRO, le logiciel ZIPROS et les matériaux INNI-CERA.

L’imprimante 3D ZIPRO Dental est capable d’imprimer des couches de jusqu’à 40 micromètres d’épaisseur grâce à son projecteur Full HD (1920 x 1080p). Celui-ci contrôle avec précision l’intensité de la lumière UV.

Son système de mise à niveau automatique du plateau garantit l’uniformité de chaque couche avant que la lumière ne soit projetée sur le liquide à solidifier.

Parmi les éléments les plus intéressants de la ZIPRO, nous pouvons également souligner son système de retrait facile des impressions 3D ; le plateau d’impression est perforé de manière à ce que l’on y insère manuellement, post-impression, un gabarit qui permettra de pousser l’objet imprimé par en-dessous.

Toutes les caractéristiques et les avantages de la ZIPRO sont expliqués dans la vidéo de présentation suivante (en anglais) :

“Boue” de zircone INNI-CERA

AON Co. a développé en interne la “boue” (“slurry” en anglais) de zircone INNI-CERA afin de fournir le plus haut niveau de détail et de précision possible pour l’industrie dentaire, tout en respectant les normes internationales de qualité.

AON Co Ltd certifications dental 3D printing

INNI-CERA Zirconia est un matériau de classe II qui est certifié KFDA (Korean Food & Drug Safety), CE, ISO et FDA.

Ce matériau est entièrement biocompatible et, offrant une résistance à la flexion optimale allant jusqu’à 900 Mpa, répond ainsi aux exigences des restaurations dentaires de longue portée et/ou destinées à un usage longue durée.

Le matériau zircone INNI-CERA est également coloré en teinte A2.

AON CO INNI-CERA Zirconia maximum output 1kg

Rendement maximal avec 1 kg de boue de zircone INNI-CERA.

Résine et boue : quelles différences ?

AON Co. insiste sur le fait que son matériau est une “boue” plutôt qu’une résine. Mais quelle est la différence entre les deux ?

En impression 3D, la résine est une base polymère dans laquelle on peut ajouter des plastiques, des métaux ou des céramiques. La boue, quant à elle, est une suspension semi-liquide à base d’eau (sans polymères, donc) et chargée en particules de plastique, de métal ou de céramique.

Bien qu’il existe des résines chargées en métal ou en céramique, le terme résine est généralement utilisé pour les matériaux de stéréolithographie à base de polymère et de plastique, tandis que le mot “slurry” est plus spécifique aux matériaux céramiques liquides.

Une boue offre une concentration plus élevée de matériaux céramiques qui, en outre, ne sont pas contaminés par des plastiques ou des polymères (qui ne sont pas toujours biocompatibles).

Par ailleurs, les pièces imprimées en 3D avec la boue INNI-CERA d’AON Co. sont « brutes » et doivent subir une étape supplémentaire de frittage. Frittées, les pièces offrent une résistance supérieure à celles imprimées en résine céramique non frittée.

Il est à noter que le frittage des pièces peut entraîner leur rétrécissement ; l’équipe de R&D d’AON Co. s’est efforcée de fournir des ratios de rétrécissement optimaux.

En savoir plus sur la “Boue” de zircone INNI-CERA d’AON Co. Ltd.

Essai clinique à l'Université de Corée : Évaluation de la justesse de l'ajustement interne et marginal des couronnes en zircone

AON Co. a conduit une étude pour répondre à la question suivante : Les méthodes de fabrication additive modernes peuvent-elles remplacer les techniques de fraisage traditionnelles dans l’industrie dentaire ?

Pour ce faire, leur équipe a analysé dans quelle mesure la justesse* des couronnes en zircone diffère lorsqu’elles sont produites à l’aide de méthodes de fabrication additives ou soustractives, à savoir :

  • Fraisage CNC
  • Impression 3D par DLP
  • Impression 3D par SLA laser

*Selon l’ISO, la “justesse” désigne “l’étroitesse d’accord entre la moyenne arithmétique d’un grand nombre de résultats d’essais et la valeur vraie ou acceptée”.

L’équipe de R&D a d’abord fixé un pilier – l’élément faisant interface entre l’implant (sorte de vis que l’on insère dans la gencive) et la couronne visible en surface – sur la première molaire maxillaire droite du patient.

Ils ont ensuite procédé à une numérisation 3D de ce pilier et, après avoir nettoyé les données 3D à l’aide d’un logiciel spécifique, les chercheurs d’AON Co. ont pu concevoir une couronne dentaire parfaitement adaptée au pilier.

Une fois le modèle 3D de la couronne prêt, l’équipe a pu le produire en trois exemplaires avec des méthodes de fabrication additive et de fabrication soustractive.

L’équipe AON Co. a utilisé les outils de fabrication suivants :

  • La fraiseuse dentaire DATRON D5 de Datron Dynamics
  • La ZIPRO Dental d’AON Co, imprimante 3D DLP, avec le matériau INNI-CERA Zirconia
  • La 3D CERAM CERAMAKER 900, imprimante 3D à stéréolithographie laser

Une fois que les trois exemplaires de la couronne étaient produits, l’équipe a procédé à la numérisation 3D de chacun d’eux. Les données 3D obtenues ont ensuite pu être comparées les unes aux autres en évaluant la surface interne, la surface externe et la marge de chacune d’entre elles : 

Surface externe Surface interne Marge
Datron Dynamics 18.8±4.06μm 17.73±0.6μm 16.56±1.6μm
AON Co. Ltd. 27.26±1.86μm 26.73±2.73μm 38.4±1.66μm
3D CERAM 40.26±4.06μm 72.13±0.46μm 60.26±5.8μm
Données fournies par l’étude de cas clinique de AON Co.

Bien que le fraisage CNC ait, sans grande surprise, produit la couronne la mieux ajustée, les tolérances obtenues par les deux méthodes additives sont cliniquement acceptables, confirmant la pertinence des systèmes de fabrication additive de céramique pour de telles applications dentaires.

AON Korea University Clinical Trial

Analyse de la déviation des trois chapes. Colonne 1 : Surfaces externes ; Colonne 2 : Surfaces internes ; Colonne 3 : Marges. Ligne A : couronne fraisée ; Ligne B : couronne imprimée (DLP) ; Ligne C : couronne imprimée (SLA laser). Source : AON Co. Ltd. et Université de Corée

Que nous réserve AON Co. cette année ?

AON Co. va lancer une version plus petite de la ZIPRO Dental destinée aux professionnels ayant besoin d’un volume de construction moins important, c’est-à-dire destinée à produire quelques pièces uniques plutôt que des petites séries de production.

L’entreprise travaillerait également sur un nouveau matériau hautement translucide afin d’élargir les possibilités des praticiens dentaires, qui pourraient proposer une coloration encore plus personnalisée à leurs patients.

À propos de l'auteur

Ludivine Cherdo

Ludivine conçoit et implémente la stratégie de contenu d'Aniwaa, élaborant des guides détaillés basés sur ses connaissances approfondies en matière de fabrication additive. Elle réalise également des tests d'imprimantes 3D et se maintient au courant des dernières nouvelles et tendances de l'industrie. Après avoir grandi aux États-Unis puis vécu en Espagne, au Chili et au Cambodge, Ludivine est désormais basée en France.