Drones
Guide
AccueilGuidesDronesDrones : guide d’achat

Drones : guide d’achat


Dans ce guide d’achat pour drones, nous vous expliquons tout sur les drones : les différents types de drones qui existent, leurs applications et cas d’usage et, bien sûr, les facteurs à prendre en compte avant de choisir un drone.

Types de drone

Un drone aérien peut être de type multirotor (à hélice) ou à aile fixe.

Les drones de type multirotor sont divisés en plusieurs catégories selon leur nombre d’hélices : tricopter (3 hélices), quadcopter ou quadricoptère (4 hélices), hexacopter (6 hélices) et octocopter (8 hélices).

Qu’est-ce qu’un drone ?

Un drone est essentiellement un véhicule aérien (ou sous-marin) piloté à distance par un utilisateur. Les drones se présentent sous une multitude de formes et tailles différentes et s’utilisent dans un nombre grandissant de cas d’usage. Ils sont également appelés UAV (“unmanned aerial vehicles”, ou “véhicules aériens sans pilote”) ou ROV (“remotely operated vehicles”, soit “véhicules opérés à distance”).

Professionnels et amateurs adoptent cette technologie émergente pour des applications allant de la photographie et du cinéma à la surveillance, le transport, les courses de drone, et bien plus encore.

Les drones sont en évolution constante et intègrent les dernières avancées technologiques : ils sont de plus en plus grands (ou bien beaucoup plus petits !), intelligents et autonomes (grâce à l’intelligence artificielle) et peuvent même transporter des charges lourdes.

Dans ce guide, nous expliquons plus en détail les points suivants :

  • Les différents types de drones
  • Les critères à prendre en compte lors de l’achat d’un drone
  • Les multiples applications et secteurs où les drones sont utilisés
Drones : guide d'achat

Source : 3DInsider

Combien ça coûte un drone ?

L’éventail de prix des drones est très large. Ceci est en grande partie dû à la diversité des types de drones disponibles et des usages qui peuvent en découler.

Dans la fourchette haute des prix (plusieurs dizaines voir centaines de milliers d’euros), on retrouve notamment les drones de très haute technologie destinés aux domaines de la surveillance ou du militaire.

Côté petits prix (moins de 50 euros), le grand public peut trouver son bonheur avec de nombreux drones à selfie (ou “dronie”) ou drones de type jouet.

Les drones les plus chers

EHang 184, le drone commercial le plus cher

Mis à part les drones militaires qui ne sont pas destinés à un usage commercial, le drone au prix d’achat le plus élevé se nomme le EHang 184, un concept de taxi volant développé par l’entreprise chinoise EHang. Cet énorme drone autonome est capable de transporter un passager et peut être acheté pour la “modique” somme de 300 000 dollars.

Le EHang 184 est équipé d’un système d’air conditionné, de sièges confortables, et d’un tableau de bord de pointe. De plus, ce drone (appartenant à la catégorie dite des “autonomous aerial vehicles”, ou “véhicules aériens autonomes”) est doté d’une autonomie de 20 minutes et peut atteindre une vitesse maximale d’environ 100 km/h. Le EHang 216, un drone hexacopter (drone à 6 hélices) est également en cours de développement par le même fabricant.

Augmented Aerigon, le drone caméra le plus cher

Le drone avec caméra le plus cher du marché est le Augmented Aerigon, avec un prix de 250 000 $. Ce drone haut de gamme a été conçu sur-mesure par BRAINFARM avec un objectif en tête : transporter la Phantom Flex4K, une caméra cinématographique pour réalisateurs professionnels.




Drones milieu de gamme

En milieu de gamme, on retrouve les produits phares de grandes marques telles que DJI :

Drones pas chers

Les drones les moins chers peuvent être achetés pour moins de 20 euros. Cependant, et de manière générale, ces drones sont considérés comme des jouets.

Découvrez les drones les moins chers de chaque catégorie avec notre comparateur de drones.

Categories de drones

Il existe plusieurs catégories de drones : drones avec caméra, drones de course, drones sous-marins, drones nano/mini/micro et drones jouets.

Le DJI Mavic 2 Zoom est l'un des meilleurs drones caméra.

Le DJI Mavic 2 Zoom est l’un des meilleurs drones caméra.
Source : DJI

Drones avec caméra (drones caméra)

Bien que la catégorie des drones avec caméra soit vaste, elle regroupe principalement des drones haute qualité pouvant capturer des images aériennes. En ce qui concerne ces drones caméra haut de gamme, ils sont souvent équipés de caméras 4K (voir 6K) ainsi que de détecteurs automatiques d’obstacles.

Leur autonomie varie, mais on peut considérer que 30 minutes est déjà une bonne durée de vol. Le rayon d’action des drones caméra oscille en général entre 7 et 10 km.

De plus, les drones caméra sont généralement dotés de modes photographiques afin de tirer le meilleur parti de leurs capacités aériennes et obtenir des clichés HD, Full HD ou UHD.

Découvrez notre sélection des meilleurs drones avec caméra 4K.

Le ARRIS X Speed 280 V2 : drone de course

Le ARRIS X Speed 280 V2 est l’un des meilleurs drones de course.
Source : ARRIS

“Racers” ou drones de course

Cette catégorie de drones regroupe potentiellement le plus grand nombre de modèles. Les drones de course (également appelés “drone racers” ou “drones FPV”) sont compacts, robustes, légers et rapides.

Leur rayon d’action et temps de vol sont globalement réduits par rapport aux autres types de drones. Cependant, ils sont bien plus rapides. Les courses de drone sont devenues un sport pour amateurs mais également pour les professionnels, avec des ligues et compétitions de courses de drones.

Pour plus d’informations, découvrez notre sélection des meilleurs drones de course.

Robosea BIKI : drone sous-marin (drone aquatique)

Le Robosea BIKI est l’un des meilleurs drones sous-marins du marché.
Source : Robosea

Drones sous-marins (drones aquatiques)

Ce type de drone est moins commun, mais de plus en plus de drones sous-marins font leur apparition sur le marché. Les drones aquatiques ont tendance à être plus chers et visent généralement les utilisateurs professionnels. Les drones sous-marins peuvent notamment être utilisés à des fins de recherche, de surveillance et d’exploration sous-marine.

Le plus souvent, le drone sous-marin doit être relié par câble à une borne Wi-Fi flottante afin de pouvoir streamer ses vidéos en direct. Cela limite leur rayon d’action, mais ces drones peuvent tout de même atteindre plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Les drones sous-marins sont habituellement équipés de projecteurs afin d’offrir de bonnes conditions d’éclairage et de visibilité en eau profonde. Ils peuvent aussi parfois être capables d’éviter les obstacles grâce à des capteurs, comme certains drones aériens.

Leurs caméras doivent également être de bonne qualité pour capturer de belles images malgré les conditions difficiles des environnements sous-marins. Les drones aquatiques sont souvent compatibles avec les visiocasques FPV (“first person view”, ou vue à la première personne).

Utilisez notre comparateur de drones pour découvrir tous les drones sous-marins.

Catégories de drones : mini drones, drones nano, drones micro

Le Syma X20 est un drone très compact.
Source : Syma

Quadcopters nano/mini/micro

Comme leurs noms le suggèrent, les drones nano, micro et mini ont comme point commun leur petite taille. Ces drones ciblent majoritairement les débutants, bien qu’il existe des nano drones spécialement conçus pour des applications professionnelles ou militaires.

Les drones de très petite taille sont souvent plus abordables et sont adaptés aux environnements intérieurs. Ils sont parfois équipés de caméras.

On différencie les drones micro, mini et nano de par leurs dimensions diagonales :

  • Micro drones : environ 150 mm
  • Mini drones : entre 150 et 300 mm
  • Nano drones : entre 100 et 150 mm
Drone categories: toy drones

Le Propel STAR WARS T-65 X-WING Starfighter est un drone jouet.
Source : Propel

Drones jouets

Les drones jouets tendent à être compacts, faciles à piloter et moins chers que les drones d’autres catégories. Ils ne sont pas obligatoirement adaptés aux enfants, mais conviennent pour les pilotes débutants. Ces drones jouets offrent souvent des modes de vol acrobatiques (loopings, par exemple).

Certains drones jouets permettent même de simuler des batailles spatiales !

Découvrez par exemple la série de drones Star Wars de Propel.

Comment choisir un drone ?

Il existe de nombreux facteurs à prendre en compte avant d'acheter un drone, que ce soit au niveau du matériel ou au niveau des performances du drone.

Types de drones

Il existe de nombreux types de drones. Les trois principaux types de drones sont :

  • Mulirotors,
  • Drones à aile fixe,
  • Et sous-marins.

En ce qui concerne leur utilisation, les drones peuvent être classés comme commerciaux, professionnels, ou grand public. À ce jour, les drones sont principalement utilisés à des fins professionnelles (surveillance, exploration, etc.) et commerciales (livraisons, par exemple).

Durée de vol et rayon d’action (portée)

La durée de vol des drones est souvent limitée car elle dépend de la batterie qui ne doit pas être trop lourde. Il existe cependant des drones reliés par câble à une source d’énergie, leur permettant donc de voler pendant plusieurs heures d’affilée.

Les drones de course offrent une durée de vol réduite d’environ 5 à 10 minutes, tandis que les drones haut de gamme peuvent voler entre 30 et 45 minutes, voire plus longtemps.

La durée de vol impacte la distance que le drone pourra parcourir en une seule charge, c’est-à-dire son rayon d’action. Les conditions météorologiques, l’état de la batterie, et la puissance de transmission entre la télécommande et le drone sont d’autres facteurs pouvant influencer le rayon d’action d’un drone.

Les drones de course se font en général sur des circuits de quelques centaines de mètres, tandis que les drones aériens longue-distance peuvent voler à 10 kilomètres du pilote.

Types de drone : multirotor, aile fixe, sous-marin

De haut en bas : drone multirotor Parrot Mambo, drone à aile fixe Parrot Disco, drone sous-marin PowerVision PowerRay.
Sources : Parrot, PowerVision

Plus grand drone du monde et plus petit drone du monde

Le Feihong-98 (en haut) et le SKEYE Nano 2 (en bas).
Sources : Pandaily, SKEYE

Dimensions et poids

Les drones de course, les mini drones et les drones jouets mesurent en général moins de 30 cm en longueur et pèsent moins de 500 grammes.

Du côté des drones à usage professionnel ou commercial, les dimensions et poids sont plus imposants. Par exemple, en 2018, le gouvernement chinois a testé le Feihong-98 (FH-98), un drone de la taille d’un petit avion pouvant décoller avec un poids de 5.25 tonnes et transporter une charge de jusqu’à 1.5 tonnes.

Boeing a également dévoilé en 2018 le plus grand drone “octocopter” (8 hélices) du monde, pesant 340 kilos et mesurant 4.5 mètres de long et 5.5 mètres de large.

À l’opposé, on retrouve le nano drone caméra SKEYE Nano 2, l’un des plus petits drones du monde. Il ne mesure que 4 cm en diagonale et 2.2 cm de haut, et pèse à peine 12 grammes.

Télécommande (contrôleur)

Un drone est, dans la majorité des cas, piloté par son utilisateur via une télécommande ou un transmetteur radio. Les télécommandes de drone ressemblent aux manettes de commande des jouets téléguidés (comme par exemple les petites voitures radio commandées).

Ces télécommandes permettent à l’utilisateur de piloter le drone et d’activer ses fonctions (modes de vol autonome, par exemple). Certaines télécommandes sont dotées d’un écran LCD et/ou peuvent accueillir un smartphone ou une tablette.

Idéalement, une télécommande doit pouvoir se connecter à quatre canaux radio minimum. La majorité des télécommandes fonctionne sur une fréquence de 2.4 GHz. Pour pouvoir couvrir de longues distances, une télécommande avec des fréquences basses est préférable. Les transmetteurs fonctionnent également souvent en Wi-Fi.

En dehors des caractéristiques techniques, l’utilisateur doit vérifier que la télécommande soit ergonomique et simple d’utilisation, avec des boutons facilement accessibles.

Types de télécommande drone

Une variété de télécommandes de différentes marques.
Sources : DJI, Walkera, SwellPro, Yuneec

Vitesse

La vitesse d’un drone dépend de plusieurs facteurs, notamment du poids du drone, de sa taille, de la puissance de ses moteurs, ou encore des conditions météorologiques.

Les drones à usage professionnel et les drones caméra par exemple ont généralement une vitesse maximale comprise entre 50 et 80 km/h et offrent souvent une bonne résistance aux intempéries.

En ce qui concerne les drones de course standards, leur vitesse de pointe se situe aux alentours des 120 km/h. Les drones de course professionnels, eux, peuvent voler à des vitesses de plus de 160 km/h et font partie des drones les plus rapides du marché.

C’est le modèle DRL RacerX qui a fixé, en 2017, le record mondial du drone le plus rapide avec une vitesse enregistrée à 263 km/h.

Batterie

La batterie est un élément très important, peu importe le type de drone. Il faut notamment prendre en compte la capacité et l’autonomie de la batterie ainsi que le temps requis pour une recharge complète.

L’autonomie dépend principalement de la capacité de la batterie (mesurée en mAh, milliampère-heure), mais également d’autres facteurs :

  • Vitesse et poids du drone
  • Utilisation plus ou moins poussée de la caméra
  • Météo (avec ou sans vent, par exemple)

Le temps de charge d’une batterie de drone ne dépasse généralement pas les deux heures.

Sac à dos pour drone Lowepro

Un sac à dos spécial drone produit par Lowepro.
Source : Lowepro

Transport

La plupart des drones sont considérés comme portables, surtout les drones jouets et les drones de course. Les drones sont parfois pliables et/ou modulaires donc faciles à démonter.

Quant aux drones caméra, ils sont souvent livrés avec une mallette ou sac de transport. Certains d’entre eux sont pliables et permettent à l’utilisateur de les transporter plus facilement.

Les drones professionnels et industriels, eux, sont conçus pour être rapidement déployables et fonctionnels en cas d’urgence.

Hélices

Une grande majorité des drones fonctionne avec des hélices. Selon leur nombre d’hélices, ils sont appelés :

  • Tricopter, avec 3 hélices
  • Quadcopter, avec 4 hélices (le plus commun)
  • Hexacopter, avec 6 hélices
  • Octocopter, avec 8 hélices

Des exceptions existent, comme par exemple le UVify Draco 4×4 qui est doté de 16 hélices.

Les drones aériens sans hélices sont appelés drones à aile fixe ou ailes volantes.

Les drones aquatiques, eux, utilisent de puissants propulseurs afin de leur permettre de naviguer sous l’eau malgré les courants sous-marins.

Guide d'achat drone : UVify Draco 4x4 drone à 16 hélices

Le UVify Draco 4×4, un drone à 16 hélices.
Source : UVify

Mode de vol autonome drone waypoint

Modes de vol autonomes/intelligents

Les drones deviennent de plus en plus faciles à piloter. En effet, ils sont désormais souvent dotés de modes de vol automatisés. Les modes de vol autonomes les plus communs sont :

  • “Waypoint” : l’utilisateur a la possibilité de déterminer une trajectoire précise au lieu de piloter le drone manuellement.
  • Orbit/POI (“point of interest”) : en mode orbite, le drone vole en cercle autour d’un sujet spécifique préalablement désigné par l’utilisateur. Le sujet peut être, par exemple, une personne, un monument ou encore un véhicule.
  • “Return to home” : le drone retourne à son pilote ou à une position d’origine prédéterminée. Certains drones activent cette fonction automatiquement lorsque la batterie est en fin d’autonomie.
  • Maintien de l’altitude (“altitude hold”) : le drone peut maintenir sa position en plein air jusqu’à nouvel ordre.
  • “Follow-me” : avec cette fonctionnalité, le drone est en mesure de suivre son utilisateur automatiquement en déterminant la position de la télécommande (ce mode de vol est différent du “Tracking”, un suivi à base de reconnaissance d’objets).

Accessoires pour drones

De nombreux accessoires pour drones sont disponibles : batteries additionnelles, protecteurs d’hélices, télécommandes, visiocasques, sacs de transport, cartes mémoire, projecteurs, etc.

Il existe un large choix d’accessoires pour drones sur les sites de commerce en ligne tels que Amazon, GearBest, AliExpress et Banggood.

Drones en kit (DIY) vs. drones RTF (“Ready-To-Fly”, prêts à voler)

Un drone DIY est un drone à assembler soi-même, tandis qu'un drone RTF est un drone livré prêt à l'utilisation.

Les drones en kit à assembler

Les drones DIY (“do-it-yourself”, à assembler soi-même) conviennent aux pilotes expérimentés et aux bricoleurs. L’utilisateur doit se charger d’assembler toutes les pièces du drone, voire même d’acheter séparément les différents composants : châssis, télécommande, batterie, moteurs, caméra, transmetteur, etc.

Le pilote se retrouve ainsi avec un drone sur mesure adapté à ses besoins, chaque pièce ayant été choisie par ses soins. Il faut cependant faire attention et s’assurer que tous les composants soient compatibles entre eux.

BNF (“Bind-N-Fly”)

Un drone BNF est généralement livré assemblé, mais sans télécommande. Il faut donc que l’utilisateur achète une télécommande séparément et qu’il établisse lui-même la connexion entre la télécommande et le drone.

PNF (“Plug-N-Fly”) ou PNP (“Plug-N-Play”) : drones à brancher et utiliser

Les drones PNF sont livrés sans récepteur, transmetteur, batterie ni chargeur.

ARF (“Almost-Ready-To-Fly”) : drones presque prêts à voler

Ce type de drone est souvent livré sans émetteur ni transmetteur, et requiert parfois un minimum d’assemblage par l’utilisateur. Les fabricants et revendeurs de drones ARF indiquent habituellement quels composants doivent être achetés séparément.

Les drones RTF (prêts à voler)

Pour les pilotes débutants, le mieux est de se tourner vers les drones RTF (“Ready-to-Fly”, prêts à voler). Ils requièrent en effet très peu d’assemblage et sont faciles à mettre en route.

En général, il suffit simplement de charger la batterie, d’établir la connexion entre la télécommande et le drone, et de fixer les hélices. Ces étapes sont souvent clairement expliquées dans le guide d’utilisation fourni par le fabricant.

Un drone en kit CS PRIORITY S600

Un drone en kit, le CS PRIORITY S600.
Source : Amazon

Logiciels et applications mobiles pour drones

Des dizaines d’applications mobiles et de logiciels pour drones sont disponibles. Les grandes marques de drone développent leurs propres applis optimisées pour leurs drones.

Voici quelques exemples de logiciels et applications mobile spécialement conçus pour les drones.

  • Applications DJI : ce fabricant de drones mondialement connu a développé plusieurs logiciels, notamment DJI FlightHub pour gérer le drone et ses paramètres, et DJI Flight Simulator, logiciel dédié aux utilisateurs en entreprise. DJI a également développé les applications DJI GS Pro (pour iPad) et DJI GO (Android/iOS), permettant aux utilisateurs de planifier des vols et partager du contenu.
  • 3D Robotics DroneKit : ce kit de développement (SDK) permet de créer des applications sur-mesure destinées à être utilisées pour les drones.
  • PolarPro : cette application optimise les filtres caméra pour offrir des images adaptées à l’environnement. PolarPro, disponible pour Android et iOS, fournit également des données météorologiques.

Il existe aussi des applications de cartographie 3D, notamment Pix4D, Drone Deploy et Precision Hawk.

FAQ : les drones pour les débutants

Comment faire voler un drone ?

Il existe plusieurs manières de faire voler un drone ainsi que plusieurs modes de vol. Certains drones sont livrés avec une télécommande, et/ou sont compatibles avec une application mobile ou encore un casque de réalité virtuelle. De nombreux drones sont également dotés de modes de vol autonome afin de faciliter l’expérience utilisateur.

Les drones sont-ils légaux ?

Les drones sont légaux, mais leur utilisation est régulée. La législation concernant les drones varie d’un pays à l’autre. Souvent, on retrouve des :

  • Limites géographiques ou zones interdites (comme les aéroports, enceintes gouvernementales, ou sites historiques)
  • Limitations de vitesse et d’altitude
  • Interdictions de voler à proximité de personnes physiques

La législation portant sur l’utilisation de drones est en constante évolution et il faut impérativement se renseigner avant de faire voler un drone en France mais aussi à l’étranger où les lois peuvent être différentes.

Quelle est l’utilité d’un drone ?

Un drone est utile pour de nombreuses industries et leurs applications. Voici quelques secteurs où les drones peuvent se révéler particulièrement utiles :

  • Immobilier et construction
  • Photographie et cinéma
  • Courses de drones
  • Surveillance et exploration (géologique, agricole, militaire…)
  • Exploration et prises de vue sous-marines
  • Livraisons de colis

Il en existe bien d’autres !

Où acheter un drone ?

Les drones sont de plus en plus faciles à trouver et acheter, étant disponibles dans les magasins d’électroménager ou les magasins de jouets. Ils sont également commercialisés sur les boutiques en ligne et sites de E-commerce tels que Amazon, GearBest, AliExpress et Banggood.

Plus de ressources



Ludivine Cherdo

Ludivine est la rédactrice en chef d’Aniwaa. Basée à Troyes, en France, elle s’assure que le contenu publié sur Aniwaa respecte les critères éditoriaux stricts de la startup. Ludivine a obtenu sa licence à l’ESC Troyes où elle a étudié la gestion d’entreprise avec une spécialisation en marketing digital. Elle a développé ses talents naturels pour les langues étrangères en effectuant une partie de ses études en Espagne et au Chili. Elle rejoint Aniwaa en 2017 pour son stage de fin d’étude, avant de devenir Responsable Contenu spécialisée en impression 3D.