AccueilGuides d'achatImprimantes 3DLes 11 meilleures imprimantes 3D professionnelles en 2020
Guide d'achat
Imprimantes 3D

Les 11 meilleures imprimantes 3D professionnelles en 2020


Il existe des centaines d’imprimantes 3D sur le marché, mais elles ne sont pas toutes adaptées aux environnements professionnels et n’offrent pas forcément des résultats de bonne qualité. Dans ce guide, nous vous proposons une sélection des meilleures imprimantes 3D professionnelles disponibles aujourd’hui.

Quelle est la meilleure imprimante 3D pro de bureau ?

L’offre d’imprimantes 3D professionnelles est tellement vaste aujourd’hui qu’il peut s’avérer compliqué d’en choisir une. De plus, avec un budget de plusieurs milliers d’euros où chaque centime compte, il faut s’assurer de prendre une imprimante 3D bien adaptée à vos besoins et cas d’usage. La compatibilité des matériaux, la facilité d’utilisation, et de nombreux autres éléments entrent en jeu.

Pour vous aider à vous y retrouver, nous avons sélectionné 10 des meilleures imprimantes 3D professionnelles disponibles aujourd’hui. Ces imprimantes 3D FFF (à dépôt de fil) de bureau offrent un savant mélange de performance, fiabilité, et d’options, et sont issues de fabricants de confiance et marques bien établies.

Nous proposons également un guide d’achat où vous pourrez en apprendre davantage sur les différentes spécifications et caractéristiques des imprimantes 3D.

Les 11 meilleures imprimantes 3D professionnelles en 2020

Imprimante 3DVolume d'impression (en mm)Volume d'impression
(en L)
ExtrudeurTemp. d'extrusion max.PaysPrix 
Raise3D E2330 x 240 x 240 mm19 LDouble (IDEX)300°CChine3000€Devis
Flashforge Creator 3300 x 250 x 200 mm15 LDouble (IDEX)300°CChine3500€Devis
MarkForged Onyx Pro320 x 132 x 154 mm7 LDouble-États-Unis4500€Devis
Raise3D Pro2 Plus305 x 305 x 605 mm56 LDouble300°CChine5000€Devis
Ultimaker S5330 x 240 x 300 mm24 LDouble280°CPays-Bas5500€Devis
Volumic Stream 30 Ultra Supercharged300 x 200 x 310 mm19Simple420°CFrance6000€Devis
BCN3D Epsilon420 x 300 x 400 mm50 LDouble (IDEX)300°CEspagne7000€Devis
3ntr A4 v4295 x 295 x 200 mm17 LTriple450°CItalie10000€Devis
Stratasys F120254 x 254 x 254 mm16 LDouble-États-Unis10000€Devis
eMotion Tech Strateo600 x 420 x 500 mm126 LDouble350°CFrance12000€Devis
Omni3D Omni 500 Lite460 x 460 x 600 mm127 LDouble360°C (ou 500°C)Pologne15000€Devis
Ce tableau représente notre sélection de quelques unes des meilleures imprimantes 3D professionnelles du marché cette année. Elles sont classées par ordre de prix croissant.

*Extrudeur : Nombre de têtes d'impression pouvant imprimer simultanément. IDEX signifie "Independent Dual Extruder", où les deux têtes sont séparées et indépendantes (plus d'informations dans la section Guide d'achat).

**Prix : Les prix peuvent varier au fil du temps, d'un pays à l'autre (taxes, livraison, ...), et selon les options choisies.

Présentation des meilleures imprimantes 3D pour les professionnels en 2020

Raise3D E2

  • Extrudeur : Double (IDEX), 300°C
  • Volume d’impression : 330 x 240 x 240 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 3 000 €
Bien que la E2 ait été conçue pour le marché de l’éducation, elle est parfaitement capable de servir à des fins professionnelles. Elle est dotée d’un double extrudeur indépendant, de calibration assistée par vidéo, et de filtration HEPA.

L’espace d’impression est accessible par le devant et par le haut, et les portes sont toutes deux équipées de capteurs de sécurité ; si l’une des portes est ouverte en cours d’impression, la Raise3D E2 met automatiquement l’impression en pause.

Plus d’informations : Raise3D E2

Flashforge Creator 3

  • Extrudeur : Double (IDEX)
  • Volume d’impression : 300 x 250 x 200 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 3 500 €
Par le passé, FlashForge était plutôt un fabricant d’imprimantes 3D destinées au grand public, mais la marque gagne de plus en plus de terrain sur le marché professionnel. Cela fait plusieurs années que FlashForge produit des imprimantes 3D et, malgré leurs prix abordables, avec une bonne qualité.

La Creator 3 est compatible avec un grand nombre de matériaux, du PLA au Nylon au Polycarbonate. L’imprimante est dotée de plusieurs options de connectivité (Ethernet, Wi-Fi, USB), d’un double extrudeur IDEX, de buses à 300°C, d’une caméra intégrée, et d’un système de calibration automatique.

Plus d’informations : Flashforge Creator 3

MarkForged Onyx Pro

  • Extrudeur : Double
  • Volume d’impression : 320 x 132 x 154 mm
  • Pays : États-Unis
  • Prix : 4 500 €
La Onyx Pro, actuellement dans sa deuxième génération, imprime des pièces beaucoup plus résistantes que les pièces en plastique normales. Les pièces sont imprimées avec un matériau fait de Nylon chargé en fibre de carbone, et sont renforcées en fibre de verre tout au long du processus d’impression. L’imprimante n’est compatible qu’avec les matériaux propriétaires de Markforged.

La Markforged Onyx Pro est livrée avec le logiciel Eiger. Ce logiciel permet de gérer tout un parc d’imprimantes de manière simple et intuitive.

Plus d’informations : Markforged Onyx Pro

Raise3D Pro2 Plus

  • Extrudeur : Double, 300°C
  • Volume d’impression : 305 x 305 x 605 mm
  • Pays : Chine
  • Prix : 5 000 €
La gamme Pro2 fait suite aux imprimantes 3D Raise3D N1 et N2, toutes deux ayant été parmi les meilleures imprimantes 3D professionnelles de leur époque. Cette gamme inclut la Pro2 standard et la Pro2 Plus, qui a un plus grand volume d’impression.

La Raise3D Pro2 Plus est équipée d’un double extrudeur avec buses rétractables, un grand écran tactile de 7 pouces, et une caméra intégrée pour surveiller les impressions 3D à distance. Elle est capable d’imprimer des couches de 0.01 mm, une épaisseur minimale impressionnante pour une imprimante 3D FFF dans cette gamme de prix.

Plus d’informations : Raise3D Pro2 Plus

Ultimaker S5

  • Extrudeur : Double, 280°C
  • Volume d’impression : 330 x 240 x 300 mm
  • Pays : Pays-Bas
  • Prix : 5 500 €
Ultimaker a commencé il y a un peu plus de dix ans comme projet RepRap et s’est rapidement convertie en fabricant d’imprimantes 3D de renommée internationale grâce à la fiabilité et qualité de leurs imprimantes 3D. Leur logiciel de découpage open-source, Cura, a également largement contribué à leur succès.

Aujourd’hui, la Ultimaker S5 est souvent considérée comme la meilleure imprimante 3D professionnelle, surtout lorsqu’elle est équipée du « Pro Bundle ». Ce pack comprend une station pour les matériaux où jusqu’à 6 bobines de filament peuvent être chargées et automatiquement gérées, ainsi qu’un boitier pour refermer l’espace d’impression par le haut et pour filtrer les particules émises.

Plus d’informations : Ultimaker S5

Volumic STREAM 30 Ultra Supercharged

Volumic Stream 30 Ultra Supercharged

  • Extrudeur : Simple, 420°C
  • Volume d’impression : 300 x 200 x 310 mm
  • Pays : France
  • Prix : 6 000 €
Volumic est un fabricant français originaire de Nice qui produit des imprimantes 3D depuis 2013. La Stream 30 Ultra Supercharged est une imprimante 3D pro suréquipée, dotée de nombreuses fonctionnalités. On retrouve notamment un châssis de qualité aéronautique, détection de filament avec protection anti-surchauffe de l’extrudeur, une épaisseur de couches de 0.01 mm, et bien plus encore.

Cette imprimante 3D professionnelle est également compatible avec de nombreux matériaux (Nylon, HIPS, PEEK, PEI, PEKK, …).

Plus d’informations : Volumic Stream 30 Ultra Supercharged

BCN3D Epsilon

  • Extrudeur : Double (IDEX), 300°C
  • Volume d’impression : 420 x 300 x 400 mm
  • Pays : Espagne
  • Prix : 7 000 €
BCN3D, ou BCN3D Technologies, est une entreprise basée en Espagne et est l’un des leaders sur le marché des imprimantes 3D de bureau.

La BCN3D Epsilon offre un volume d’impression généreux et est dotée de la technologie IDEX de BCN3D. Cela signifie que les deux têtes d’impression sont séparées et peuvent se déplacer indépendamment l’une de l’autre afin d’imprimer en mode miroir ou en mode duplication.

Cette imprimante 3D pro grand volume est également dotée d’un filtre HEPA, et une buse « Hotend X » est disponible pour les professionnels souhaitant imprimer des matériaux chargés en fibre de carbone.

Plus d’informations : BCN3D Epsilon

3ntr A4 v4

  • Extrudeur : Triple, 450°C
  • Volume d’impression : 295 x 295 x 200 mm
  • Pays : Italie
  • Prix : 10 000 €
L’A4 v4 est l’une des meilleures imprimantes 3D ABS. Sa chambre d’impression est activement chauffée jusqu’à 90°C, et ses trois buses (triple extrudeur) peuvent atteindre jusqu’à 450°C. Elles bénéficient d’un système de refroidissement liquide, et peuvent imprimer pendant plusieurs jours d’affilée sans problème.

Cette imprimante 3D pro offre également des plateaux d’impression amovibles, la calibration automatique, et une vitesse d’impression assez élevée de 300 mm/s.

Plus d’informations : 3ntr A4 v4

eMotion Tech Strateo3D

  • Extrudeur : Double, 360°C (500°C en option)
  • Volume d’impression : 600 x 420 x 500 mm
  • Pays : France
  • Prix : 12 000 €
Cette grande imprimante 3D française est dotée d’une série de caractéristiques et fonctionnalités professionnelles. Elle est dotée d’un double extrudeur, d’un grand écran tactile avec logiciel de préparation de modèles intégré, et une chambre d’impression chauffée. Celle-ci peut chauffer jusqu’à 60°C, tandis que les buses peuvent aller jusqu’à 350°C et le plateau jusqu’à 120°C.

La Strateo3D d’eMotion Tech peut parfaitement convenir à un environnement de bureau grâce à ses filtres HEPA et photocatalytiques.

Plus d’informations : eMotion Tech Strateo3D

Stratasys F120

  • Extrudeur : Double
  • Volume d’impression : 254 x 254 x 254 mm
  • Pays : États-Unis
  • Prix : 10 000 €
On peut dire que Stratasys est l’équivalent d’Apple au sein de l’industrie de l’impression 3D. Leurs imprimantes 3D, dont la F120, sont des machines fiables offrant une qualité de niveau industriel. Toutefois, les imprimantes 3D Stratasys ne marchent qu’avec les matériaux propriétaires de Stratasys. À l’heure actuelle, seulement quelques matériaux sont disponibles pour la Stratasys F120.

La F120 est l’une des imprimantes 3D FDM les plus abordables de Stratasys et est destinée à tourner pendant de longues heures pour les besoins professionnels. Stratasys met l’accent sur la facilité d’utilisation, durabilité, et qualité industrielle de l’imprimante.

Plus d’informations : Stratasys F120

Omni3D Omni 500 Lite

  • Extrudeur : Double, 360°C (500°C en option)
  • Volume d’impression : 460 x 460 x 600 mm
  • Pays : Pologne
  • Prix : 14 999 €
Omni3D produit des imprimantes 3D grand volume en Pologne depuis 2016. La Omni 500 Lite offre un impressionnant volume fermé d’environ 130 litres, avec une hauteur maximale de plus d’un demi mètre. Ses deux extrudeurs peuvent atteindre jusqu’à 360°C, ou 500°C en option pour imprimer les matériaux haute température.

Cette imprimante 3D professionnelle de bureau possède également un espace d’impression chauffé (50°C) permettant de facilement imprimer de l’ABS et autres matériaux plus complexes.

Plus d’informations : Omni3D Omni 500 Lite

Imprimante 3D professionnelle : guide d'achat

Que rechercher dans une imprimante 3D de bureau ? Voici notre guide d’achat pour les imprimantes 3D à dépôt de fil.

Technologie

Cette sélection d’imprimantes 3D pour professionnels comprend uniquement des imprimantes 3D FFF (à dépôt de fil, aussi appelé FDM). Elles sont idéales pour produire aussi bien des prototypes que des pièces fonctionnelles.

Pour les professionnels de l’industrie joaillère ou dentaire où un haut niveau de précision et de détails est exigé, les imprimantes 3D à résine sont plus adaptées. Découvrez notre liste des meilleures imprimantes 3D résine pour plus d’informations.

Il existe également des imprimantes 3D SLS de bureau (à base de poudre), des imprimantes 3D PEEK, des imprimantes 3D à fibre continue, et plus encore. Explorez les différentes thématiques avec tous nos autres guides d’impression 3D.

Lit d’impression

Un lit d’impression chauffant est un critère incontournable pour les utilisateurs souhaitant imprimer en ABS ou autres matériaux exigeants. La chaleur aide à éviter les gondolements (“warping”) et offre une meilleure adhésion.

Si les imprimantes 3D récentes sont presque toujours équipées de plateaux chauffants, ces derniers n’atteignent pas tous la même température. Il convient donc de savoir quels thermoplastiques vous allez imprimer et de choisir votre imprimante 3D en conséquence.

Certaines imprimantes 3D pro disposent de plateaux interchangeables, permettant de rapidement lancer une nouvelle impression pendant que le plateau précédent refroidit à côté. Sur les imprimantes 3D haut de gamme, il peut même y avoir des systèmes d’aspiration pour libérer instantanément les pièces du plateau d’impression.

Tête d’impression

Le PLA et l’ABS peuvent être considérés comme les matériaux d’impression 3D les plus courants. Cependant, les professionnels ont souvent besoin d’imprimer des matériaux plus complexes, tels que le nylon, le polycarbonate, le PETG, l’ASA ou autres polymères techniques.

Ces matériaux possèdent différentes températures de transition vitreuse et doivent donc être imprimés à des températures différentes. Le PLA, par exemple, peut être extrudé à environ 200°C, le PC à environ 260°C, et certains matériaux haute performance comme le PEEK ou le PEKK nécessitent une température d’extrusion d’environ 450°C voire plus.

Les professionnels se tournent aussi de plus en plus vers les matériaux chargés en fibre de carbone ou de verre pour plus de résistance et de solidité. Ce sont des matériaux abrasifs qui nécessitent que la buse soit résistante ; la plupart des imprimantes 3D professionnelles sont déjà compatibles avec ces matériaux composites.

Calibration automatique

De nombreuses imprimantes 3D à usage professionnel sont dotées de systèmes de calibration automatique.

Cela permet d’économiser du temps, notamment lorsqu’il s’agit de mettre à niveau le lit d’impression, un processus délicat qui affecte directement la qualité des impressions. C’est pourquoi les imprimantes 3D ont des capteurs au niveau de la tête d’impression afin de s’ajuster à la distance idéale.

Il existe également des imprimantes 3D équipées de lecteurs NFC permettant de détecter le type de matériau utilisé et de régler les bons paramètres, comme la température d’extrusion ou du plateau. Cela fonctionne souvent qu’avec des bobines de filament propriétaires du fabricant de l’imprimante (par exemple, les matériaux et imprimantes 3D Stratasys).

Double extrusion et double extrusion indépendante (IDEX)

Un double extrudeur permet d’utiliser deux couleurs ou matériaux simultanément, y compris avec du matériau de support soluble pour les objets complexes à imprimer en 3D.

Si les deux têtes d’impression sont séparées, on parle alors de IDEX (extrudeurs indépendants). BCN3D Technologies a été l’un des premiers fabricants à proposer cette particularité.

En plus de pouvoir imprimer deux matériaux à la fois, l’IDEX offre différents modes d’impression 3D tels que :

  • Duplication : chaque extrudeur imprime deux objets identiques en même temps.
  • Miroir : pour imprimer un objet deux fois plus rapidement qu’avec un seul extrudeur, chaque buse travaille sur une moitié de l’objet

Caméra intégrée

Certaines imprimantes 3D professionnelles de bureau sont équipées d’une webcam pour surveiller les impressions 3D à distance ou enregistrer des vidéos du processus. Cette fonctionnalité peut s’avérer utile si l’imprimante doit être laissée sans surveillance pendant de longues périodes.

Épaisseur des couches

La qualité d’impression 3D est étroitement liée à l’épaisseur minimum d’impression 3D. Ceci se réfère à la hauteur minimum de chaque couche de filament formant l’objet imprimé en 3D.

Plus les couches sont fines, moins elles se voient à l’oeil nu et plus l’objet sera lisse. En contrepartie, cela augmente le temps d’impression nécessaire car il faut déposer plus de couches. L’épaisseur des couches peut être ajustée selon vos besoins en vitesse ou en qualité de surface.

Typiquement, l’épaisseur minimum pour les imprimantes 3D d’entrée ou de milieu de gamme est de 100 microns, soit 0.1 millimètres. Cela peut descendre jusqu’à 0.01 mm sur certaines imprimantes 3D.

Layer thickness explained

Couches épaisses (rapidité) vs. couches fines (résolution).
Source : Primantes3D

Volume d’impression

Il s’agit de la taille maximale que peuvent avoir vos impressions 3D. S’il vous faut un volume plus grand que ce que proposent les imprimantes dans ce guide, les sélections suivantes pourraient vous intéresser :

Châssis fermé

De nombreux facteurs peuvent influencer la qualité d’une impression 3D, notamment la fluctuation de la température ambiante ou les courants d’air. Ainsi, les imprimantes 3D à châssis fermé ont tendance à fournir des impressions de meilleure qualité, en plus de réduire les bruits, les odeurs, et– avec un filtre HEPA– les émissions de particules nocives.

Pour imprimer avec autre chose que du PLA, il est quasiment obligatoire d’avoir un châssis fermé. Aujourd’hui, il est assez rare de voir des imprimantes 3D professionnelles ouvertes.

 

FAQ (foire aux questions)

Les imprimantes 3D sont-elles sans danger ?

En prenant quelques précautions, les imprimantes 3D ne présentent pas de danger particulier, bien que les particules émises par la fonte du plastique peuvent être potentiellement nocives. Il est recommandé d’utiliser une imprimante 3D avec filtre à air et/ou de les installer dans un endroit bien aéré.

Les imprimantes 3D peuvent-elles imprimer du métal ?

Oui, il existe des imprimantes 3D de métal, mais la plupart utilisent des technologies à base de poudre ou de dépôt d’énergie directe.

Quelle est la meilleure imprimante 3D pour joaillerie ?

Pour la joaillerie, les imprimantes 3D à résine sont plus adaptées que les imprimantes 3D à dépôt de fil. Ces imprimantes 3D résine utilisent des technologies SLA, DLP ou LCD afin de produire des pièces très détaillées et aux finitions lisses.

Les imprimantes 3D peuvent-elles imprimer en couleur ?

Oui, il s’agit d’imprimantes 3D couleur ou « full-color » en anglais.


À propos de l'auteur

Martin Lansard

Martin Lansard est le CEO et le co-fondateur d’Aniwaa. Basé à Phnom Penh, au Cambodge, il gère l’équipe au quotidien tout en supervisant la stratégie globale de la startup et son développement. Organisé et méthodique, il infuse ces qualités à son équipe. Martin a étudié le management à l’EDHEC, à Lille, avec un passage à Loyola Marymount University, en Californie. Il rejoint ensuite Google d’abord à Dublin, puis New York au département Marketing. Après cinq ans chez Google, Martin a choisi de se consacrer à plein temps à Aniwaa.