AccueilBlog La liste des fabricants d’imprimantes 3D métal et des technologies de fabrication additive métal

La liste des fabricants d’imprimantes 3D métal et des technologies de fabrication additive métal


L’impression 3D d’objets en métal est une des plus fascinantes facettes de la fabrication additive. Lorsqu’on évoque l’impression 3D de métal, les images qui nous viennent en tête tournent souvent autour de cette scène de Terminator 2, quand le robot tueur T1000 se reconstruit progressivement à partir de métal liquide. Aujourd’hui, l’impression 3D de matériaux métalliques n’est de la science fiction. Il s’agit bel et bien d’une réalité, et d’une technique de fabrication fiable et performante qui permet à de nombreuses industries telles que l’automobile, l’aéronautique, la défense, le dentaire, la joaillerie ou encore la médecine de s’affranchir des contraintes de production classiques de métaux que sont le moulage ou le forgeage.

>>> Découvrez ici une liste complète et mise à jour des imprimantes 3D métal. <<<

L’impression 3D de métaux a largement dépassé le cap du prototypage et sert maintenant à produire des objets et pièces complexes, finies et parfois en production en série. L’impression 3D métal est souvent utilisée pour construire d’un seul bloc des pièces qui auraient dû être assemblées (souvent soudées), en passant par un procédé de fabrication classique.

Il existe aujourd’hui plusieurs technologies de fabrication additive de métal. Celles-ci peuvent être classifiées en 4 catégories en fonction des principes physiques auxquels elles font appel : frittage de poudre, binder jetting (projection/extrusion de liant), material jetting (projection/extrusion de matière) et dépôt de métal. Chaque fabricant d’imprimante 3D métal maîtrise généralement une ou deux de ces technologies, qui sont souvent toutes protégées par des brevets.

Les ventes d’imprimantes 3D métal ont progressé de 45% dans le monde en 2015. Ces machines représentent 7% du volume global des imprimantes 3D industrielles, mais pèsent 31% du revenu total généré. Source : CONTEXT

En septembre 2016, General Electric a lancé une opération de prise de contrôle visant à acquérir deux des leaders du marché de l’impression 3D métal, Arcam et SLM Solutions, pour un montant combiné de 1.4 milliards de dollars. Il s’agit là d’un signal fort pour tout le secteur, symbolique d’une accélération de l’industrie de la fabrication additive métal dans le monde.

Nous avons alors décidé de faire le point sur notre comparateur d’imprimantes 3D à propos de l’impression 3D métal, et nous sommes rendus compte du nombre très élevé de machines disponibles sur le marché. Nous avons ainsi listé pas moins de 25 fabricants d’imprimantes 3D métal dans le monde. Grâce à notre base de données complète d’imprimantes 3D métal, nous sommes en mesure de vous proposer le tableau suivant, avec un récapitulatif par pays.

Classement Pays

Fabricants d’imprimantes 3D métal

1 USA ?? 5
2 Allemagne ?? 5
3 Chine ?? 4
4 Japon ?? 4
5 Suède ?? 1
6 UK ?? 1
7 Pays-Bas ?? 1
8 Taiwan ?? 1
9 Italie ?? 1
10 France ?? 1
11 Israël ?? 1

L’Allemagne et les Etats-Unis sont une fois de plus en tête en termes de fabricants d’imprimantes 3D métal, avec pas moins de 5 fabricants chacun. En 2015, le leader du marché était l’Allemand EOS avec environ 500 imprimantes 3D métal livrées, ce qui a généré un revenu de 188 millions de dollars (source: CONTEXT).

Derrière l’Allemagne et les Etats-Unis, on retrouve la Chine et le Japon au coude à coude avec chacun quatre fabricants d’imprimantes 3D métal. On note cependant que les fabricants Chinois et Japonais ont une présence internationale bien moins affirmée que leurs concurrents.

Le rapport complet des marques d’imprimantes 3D métal est consultable dans notre liste ci-dessous. Nous avons choisi de classifier les fabricants de machines métal par technologies d’impression 3D :

Frittage de poudre
Binder jetting (projection/extrusion de liant)
Déposition directe de métal
Material jetting (projection/extrusion de matière)

IMPRIMANTES 3D METAL À FRITTAGE DE POUDRE

Technologie d'impression 3D powder bed fusion. Source : 3D Hubs 2016

Technologie d’impression 3D powder bed fusion. Source : 3D Hubs 2016

Arcam ??

Arcam, également connu sous le nom d’Arcam AB, est un fabricant d’imprimantes 3D créé en 1997 en Suède. Arcam réalise des imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie du Electron Beam Melting (EBM – Fusion par faisceau d’électrons en Français). L’EBM est une technique de fabrication additive de métal qui permet de produire des pièces métallique solides à partir de poudre métallique. Arcam a été racheté en September 2016 par le conglomérat Américain General Electrics (GE). GE a mis sur la table 685 millions de dollars pour prendre une position majoritaire au capital du fabricant Suédois, tout en s’offrant en parallèle une participation de 762 millions de dollars pour acquérir l’Allemand SLM Solutions. En 2015, Arcam a dégagé 42 millions de chiffre d’affaires.

3D Systems ??

Ce bien connu fabricant Américain d’imprimantes 3D possède une large gamme de technologies de fabrication additive, qui comprend nottamment le Direct Metal Printing (DMP – Impression métal directe en Français). Cette technologie d’impression 3D métal est utilisée par leur gamme ProX d’imprimantes 3D métal. Il est intéressant de noter que 3D Systems n’a pas développé directement le DMP, mais l’a acquise via le rachat de la société Française Phenix Systems en 2013.

SLM Solutions ??

SLM Solutions est une société Allemande créée en 2011. Elle produit des imprimantes 3D métal dédiées à l’industrie. Celles-ci utilisent une technologie baptisée Selective Laser Melting (SLM – Fusion sélective par laser en Français). SLM Solutions a dégagé un chiffre d’affaires de 63 millions en 2015.

EOS ??

EOS a été créé en 1989 en Allemagne. EOS est la première société à proposer la technique baptisée Direct Metal Laser Sintering (DMLS – Fusion directe de métal par laser en Français). EOS est le leader mondial de l’impression 3D métal avec pas moins de 500 imprimantes 3D métal livrées en 2015.

Concept Laser ??

Concept Laser est un fabricant Allemand qui existe depuis 2000. Concept Laser fait partie des acteurs majeurs de l’impression 3D métal, avec une gamme de machines industrielles basée sur leur technologie propriétaire LaserCUSING®. Ce procédé de fabrication additive métal mobilise un laser pour fondre et fusionner de la poudre métallique pour créer une pièce en 3D. Des rumeurs prétendent que Concept Laser a de fortes chances d’être prochainement racheté, maintenant que les enchères pour Arcam et SLM Solutions ont été remportées par GE en Septembre 2016.

Renishaw ??

Renishaw vient du Royaume-Uni et fait remonter sa création à l’année 1973. En plus de leur gamme d’imprimantes 3D métal, Renishaw propose également de nombreux produits pour la métrologie 3D ainsi que des systèmes de prototypage rapide.

DMG MORI  ??

DMG MORI produit des systèmes industriels de productions de pièces métal par fabrication additive utilisent la technique de Selective Laser Melting (SLM – Fusion laser sélective en Français). Leurs imprimantes 3D métal sont majoritairement utilisées par l’industrie dentaire et la joaillerie.

Additive Industries ?? 

C’est une jeune société créée en 2015 au Pays-Bas. Additive Industries produit une énorme imprimante 3D métal appelée MetalFab1.

The Additive Industries MetalFab1 metal 3D printer.

La MetalFab1, imprimante 3D métal par Additive Industries.

  • Aspect ?? : un fabricant Japonais qui propose des systèmes de fabrication additive métal sur-mesure. Pour le moment, ils ne proposent pas d’imprimante 3D à la vente.
  • Farsoon ?? : ce fabricant d’imprimantes 3D métal nous vient de Chine. Farsoon a récemment noué (2015) un partenariat majeur avec le Français Prodways.
  • Huake 3D ?? : un autre fabricant Chinois spécialisé dans les imprimantes 3D métal.
  • ITRI ?? : ITRI est l’acronyme pour Industrial Technology and Research Institute of Taiwan. Ils sont les premiers à avoir conçu une imprimante 3D métal 100% Taiwanaise en 2015.
  • Longyuan ?? : il s’agit d’un fabricant qui produit des machines de fabrication additive pour application industrielles, avec dans leur gamme des imprimantes 3D métal. Longyuan est une société Chinoise.
  • Matsuura ?? : un fabricant Japonais qui propose les imprimantes 3D métal LUMEX basées sur la technologie d’impression 3D Direct Metal Laser Sintering (DMLS – Fusion directe de métal par laser en Français).
  • OPM Lab ?? : un autre fabricant Japonais qui produit l’imprimante 3D métal OPM250L.
  • Sisma ?? : Sisma est un fabricant Italien d’imprimantes 3D métal. Leur machine est baptisée la Sisma MYSINT100 et utilise la technologie de frittage de poudre métal laser.
  • Shining 3D ?? : cette société Chinoise en plein essor a présenté en 2016 leur première imprimante 3D métal, la EP-M250. Cette imprimante 3D métal est basée sur une technologie développée par le fabricant E-Plus-3D, également Chinois et récemment racheté par Shining 3D.
  • Trumpf ?? : une société familiale Allemande dont l’origine remonte à 1923. Trumpf est un poids lourd industriel et un des leaders mondial des machines-outils. Ils proposent une gamme d’imprimantes 3D métal basées sur le frittage de poudre métal laser et la déposition directe et fusion de métal.

IMPRIMANTES 3D MÉTAL BINDER JETTING (PROJECTION/EXTRUSION DE LIANT)

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d'impression 3D métal par projection de liant. Source : 3D Hubs 2016 Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d'impression 3D métal par projection de liant. Source : 3D Hubs 2016

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d’impression 3D métal par projection de liant. Source : 3D Hubs 2016

ExOne ??

ExOne est né 2005 aux USA. Ce fabricant propose les systèmes de fabrication additive métal qui font partie des plus grands du marché. Les imprimantes 3D métal ExOne utilisent la technologie d’impression 3D métal binder jetting (projection/extrusion de liant) pour réaliser leurs pièces en 3D. Le procédé consiste à déposer un liant liquide spécial pour agglomérer des particules métalliques. Les couches ainsi formées sont ensuite successivement superposées jusqu’à constituer l’objet désiré, en général des pièces industrielles pour l’automobile ou l’aéronautique.

The ExOne S-Max metal 3D printer.

L’imprimante 3D ExOne S-Max.

 

 

 

 

IMPRIMANTES 3D MÉTAL À DÉPOSITION DIRECTE DE METAL

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d'impression 3D métal à déposition directe de métal. Source : 3D Hubs 2016)

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d’impression 3D métal à déposition directe de métal. Source : 3D Hubs 2016

Optomec ??

Optomec est un fabricant basé aux USA qui propose des systèmes de fabrication additive pour les applications industrielles. Optomec a été créé en 1997. Leurs imprimantes 3D métal utilisent la technologie d’impression 3D métal LENS qui consiste à focaliser un laser très puissant en sortie d’un flux de particules métalliques pour les fusionner instanément et ainsi générer une pièce solide en métal.

Sciaky ??

Sciaky est une société Américaine basée à Chicago dont les origines remontent à 1939. Leurs gamme de machines industrielles comprends des systèmes de soudure avancés et c’est à partir de leur expertise du travail du métal qu’ils ont développé la technologie d’impression 3D métal Electron Beam Additive Manufacturing (EBAM – Fabrication additive par faisceau d’électron en Français). Ce procédé d’impression 3D métal est particulièrement adapté aux grandes pièces industrielles (turbine, arbres d’hélices par exemple).

L'imprimante 3D métal DMG Mori LaserTec 65 3D.

L’imprimante 3D métal DMG Mori LaserTec 65 3D.

DMG Mori ??

DMG Mori : ce fabricant d’imprimantes 3D métal est Japonais. DMG Mori propose à la vente leur LaserTec 65 3D, un système de production multifonction qui dispose notamment de la capacité à imprimer du métal en 3D.

BeAM ??

BeAM est un fabricant Français qui offre une gamme de solutions d’impression 3D métal. Créée en 2012 la société à reçu son nom de l’acronyme “Be Additive Manufacturing”. BeAM utilise la technologie d’impression 3D métal Laser Metal Deposition process (LMD – Déposition de métal par laser en Français) qui consiste à projeter via une buse spéciale de la poudre métallique qui sera ensuite chauffée et soudée via un puissant faisceau laser. BeAM est un partenaire industriel du géant Safran, un des leaders mondiaux de la production d’équipements industriels pour l’aéronautique, notamment les réacteurs. Leur association a donné naissance à l’entité Safran Additive Manufacturing, entièrement dédiée à la production de pièces par impression 3D.

IMPRIMANTES 3D MÉTAL MATERIAL JETTING (PROJECTION/EXTRUSION DE MATIÈRE)

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d'impression 3D métal par projection de matière. Source : 3D Hubs 2016

Les imprimantes 3D métal qui utilisent la technologie d’impression 3D métal par projection de matière. Source : 3D Hubs 2016

XJET ??

XJET est une société Israëlienne créée en 2005. Comme souvent dans l’impression 3D métal industrielle, XJET a développé sa propre technologie d’impression 3D métal propriétaire baptisée NanoParticle Jetting™.

L'imprimante 3D métal XJET.

L’imprimante 3D métal XJET.

Vader Systems ??

Le tout jeune fabricant Vader Systems est né aux USA. Leur première machine est nommée la MK1. Celle-ci repose sur la technique d’impression 3D métal propriétaire MagnetoJet. Il ne s’agit pas encore d’un modèle commercial disponible, mais leur recherche et développement avance à grand pas.

 

 

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage à propos de l’impression 3D métal nous vous recommandons les deux sources suivantes (en Anglais) :

>Retrouvez ici un dossier complet illustré sur toutes les technologies de fabrication, par 3D Hubs.
>Retrouvez ici une analyse des conséquences de l’investissement massif de GE dans l’impression 3D métal, par by Joris Pils.

Pierre-Antoine Arrighi

Pierre-Antoine Arrighi est le co-fondateur et Conseiller Technique d’Aniwaa. Basé à Paris, en France, il participe aux prises de décision importantes concernant la stratégie globale de la startup. Il est également l’expert technique de l’équipe pour toutes les questions liées à l’impression et la numérisation 3D ainsi que la réalité virtuelle et augmentée. Il travaille aussi en tant que Consultant Senior au sein du cabinet de Conseil kxiop, basé à Paris.