AccueilBlog L’essor du scan 3D corporel : Pourquoi les avatars numériques sont l’avenir

L’essor du scan 3D corporel : Pourquoi les avatars numériques sont l’avenir


Texel, fabricant russe de scanners 3D corporels, nous explique ici comment la numérisation 3D corporelle révolutionne le modèle économique de plusieurs secteurs, allant de la mode à la recherche scientifique.

Selon Markets & Markets, le marché des scanners 3D corporels et des cabines d’essayage virtuelles a atteint 2,9 milliards USD en 2019 et devrait croître à un rythme annuel impressionnant de 20,9%, pour parvenir à un montant estimé à 7,6 milliards USD d’ici 2024.

Il y a certainement des explications derrière une telle croissance ; voyons comment le scan 3D corporel aide les entreprises de divers secteurs à repenser et à renforcer leurs modèles économiques.

Mode

Peu de personnes auraient pu prédire l’arrivée du COVID et de toutes les perturbations économiques et sociales qui en ont découlé. La mode, l’une des industries les plus touchées par cette crise, n’a d’autre choix que de s’adapter.

Même cette industrie était déjà en train de passer au numérique, la fermeture de nombreux magasins physiques a rendu la chose évidente : continuer à adopter la technologie d’aujourd’hui pour survivre et se développer, ou suivre le même modèle de vente et rejoindre la longue liste des victimes de l’apocalypse du commerce de détail (« Retail apocalypse »).

Conception et production

Les scanners 3D permettent aux marques et aux designers d’obtenir des données anthropométriques sur leurs clients plutôt que de se baser sur des morphotypes standardisés qui datent, dans certains cas, de plusieurs décennies. Les marques peuvent mieux élaborer ou enrichir leurs tableaux de tailles, voire même établir de nouveaux types de morphologies.

 

Vente au détail

60 milliards de dollars US. Il s’agit du montant que les commerçants ont dépensé l’année dernière en frais de retour pour les vêtements qui ne convenaient pas à leurs clients. En raison de l’essor important du commerce en ligne cette année, ce chiffre alarmant devrait encore augmenter au cours des prochains mois.

Les scanners 3D règlent au moins une partie de ce problème, car les avatars numériques permettent aux marques et vendeurs de proposer des recommandations de taille précises avec essayage virtuel, offrant à leurs clients une expérience d’achat personnalisée, fluide et ludique.

Le concept : les clients entrent tour à tour dans la cabine de numérisation 3D et obtiennent leur propre profil numérique avec des mesures corporelles détaillées. Ensuite, grâce à une application spéciale, leur avatar numérique peut virtuellement essayer différents articles depuis n’importe où, que ce soit à la maison ou en magasin, et à tout moment.

Enquêtes et analyses

Connaître son client est primordial pour réussir à vendre un produit. Cela vaut dans quasiment tous les domaines, allant de l’automobile (ergonomie des sièges, par exemple) au secteur médical.

Les entreprises mènent diverses études scientifiques pour définir les corrélations entre certaines activités ou actions et les caractéristiques anthropométriques des personnes, afin de rendre leurs produits aussi confortables à utiliser que possible. Ici, la numérisation 3D corporelle apparaît comme une solution idéale pour obtenir presque sans effort des données précises et exploitables à grande échelle.

Divertissement et publicité

Un scanner 3D peut facilement devenir un outil pour capter l’attention des clients en réalisant des vidéos d’animation personnalisées, par exemple.

Ce type de contenu ultra-personnalisé est de plus en plus répandu, suscitant plus d’émotions et, par conséquent, l’engagement et la fidélisation des clients.

Voici un exemple de Fanta qui utilise les produits de Texel pour créer des animations personnalisées :

La vidéo ci-dessous présente toute une autre panoplie de cas d’utilisation (jeux vidéo, évènementiel, marketing, …) :

Une autre application possible est celle des figurines imprimées en 3D, aussi appelées « mini-moi » ou « selfies 3D ». Les technologies existantes permettent de créer de tels souvenirs ou cadeaux en un temps record.

Art moderne

Des copies 3D précises d’œuvres d’art, de sculptures et même d’environnements ou de monuments servent de base à la CGI (imagerie générée par ordinateur) pour offrir aux spectateurs un tout nouveau niveau d’immersion dans les galeries, les théâtres et les cinémas.

Fitness

Numériser son corps en 3D permet de suivre ses progrès grâce à un aperçu global et visuel des changements physiques. La comparaison des numérisations d’une semaine ou d’un mois à l’autre peut démontrer comment différents exercices affectent telle ou telle partie du corps, ce qui peut s’avérer très motivant.

Le scanner 3D et son logiciel, souvent avec intelligence artificielle, peuvent proposer des programmes d’entraînement et exercices personnalisés en fonction des objectifs et de la morphologie de chaque personne.

Digital avatars for Fitness purposes
Source : Texel

Science et éducation

Les scanners 3D aident les étudiants et les chercheurs à acquérir de nouvelles connaissances pour avancer de nouvelles hypothèses et prouver qu’elles sont justes ou fausses.

Certains des cours les plus populaires qui utilisent les scanners corporels sont les programmes de conception numérique, où les étudiants mettent en pratique leurs compétences en matière de conception et de développement en se basant sur des personnes réelles pour comparer de nouveaux produits numériques avec des échantillons physiques.

Un autre cas d’utilisation intéressant est celui de l’enseignement médical : les étudiants peuvent rechercher des symptômes physiques sur leurs patients, ce qui les aide à développer leur expertise.

À propos de l'auteur

Sergey Klimentyev

Sergey est le co-fondateur et le directeur commercial de Texel Inc. Texel développe et fabrique des solutions de numérisation 3D permettant une mesure et une analyse de haute précision du corps humain. Parmi leurs produits phares, on retrouve le Texel Portal, scanner 3D corporel couleur primé. Avant de se consacrer à plein temps à Texel, Sergey a occupé différents postes dans le secteur de la banque d'investissement. Au-delà de sa famille, Sergey est passionné d'aventures (parachutisme, alpinisme) et de technologie, ce qui l'a amené à se lancer dans diverses entreprises, dont un pistolet à pommes de terre tirant à une distance de 3000 pieds.