Industrie dentaire et impression 3D

Les scanners 3D sont utilisés par les professionnels de l’industrie dentaire pour modéliser en 3D la denture de leurs patients. Ils peuvent ensuite imprimer en 3D des moulages, des modèles ou encore des implants métalliques avec une imprimante 3D.

Une prothésiste dentaire inspecte un moulage imprimé en 3D.

Une prothésiste dentaire inspecte un moulage imprimé en 3D.

Quelles nouvelles perspectives pour l’industrie dentaire ?

Le secteur bucco-dentaire requiert des pièces sur mesure d’une infime précision. Leur production doit pouvoir se faire dans les plus brefs délais. L’impression 3D répond parfaitement à ces exigences. Elle offre un service de qualité, rapide et à moindre coût.

Les technologies de scan et d’impression 3D permettent ainsi aux dentistes de produire des modèles sur mesure de dentures de leurs patients. La production de matériel très précis tels que bridges, couronnes ou implants dentaires est également facilitée.

Les technologies d’impression 3D pour les professionnels de la médecine bucco-dentaire sont variées. Les plus utilisées sont le Digital Light Projection (DLP), la Stereo-Lithography Apparatus (SLA), le Selective Laser Sintering (SLS) et le Direct Laser Metal Sintering (DLMS). Chaque technologie d’impression 3D est associée à des matériaux spécifiques.

Selon le SmarTech Report publié en mai 2015, l’impression 3D au service de l’industrie dentaire pèsera 3,1 milliards de dollars en 2020. Comme le relève 3D Printing Industry, le rapport indique que le secteur dentaire « fait partie des industries pour lesquelles l’impression 3D apporte simultanément de la création de valeur et une performance accrue. »

Le scan 3D au service de l'industrie dentaire

Le scan 3D est généralement le point de départ de tout projet d’impression 3D pour les professionnels de l’industrie dentaire. Il existe plusieurs types de scanners 3D dédiés à cet usage.

Scanner 3D intra-buccal

Ce type de scanner 3D permet de réaliser un modèle 3D de la denture d’un patient pendant qu’il est confortablement installé dans le fauteuil du cabinet dentaire.

Les modèles les plus perfectionnés de scanners 3D intra-buccaux sont capables de distinguer les dents, la gencive et les éventuels implants.

Ces scanners 3D peuvent produire des fichiers 3D au format STL, OBJ ou PLY afin de fabriquer des modèles 3D, précis dans les moindres détails.

Le scanner 3D de bureau Dental Wings 7Series.

Le scanner 3D de bureau Dental Wings 7Series.

Scanner 3D de bureau

Les scanners 3D de bureau créent des fichiers 3D à partir de moulages. Le modèle à scanner est placé à l’intérieur du scanner 3D, sur un plateau tournant. La procédure démarre alors automatiquement et permet de générer un fichier 3D. Le fichier 3D détaillé du moulage peut ensuite être analysé sur ordinateur et imprimé ultérieurement.

L'impression 3D au service de l’industrie dentaire

L'impression 3D permet aux dentistes de produire directement des modèles de denture sur mesure. Il est également possible d'imprimer en 3D des bridges, couronnes ou implants dentaires.

Modèles 3D en résine ou en plâtre

Les modèles 3D imprimés en résine ou en plâtre servent de support d’explication pour les patients et permettent aux professionnels de prendre les meilleures décisions. Ces modèles peuvent être réalisés à partir d’un scan 3D ou du moulage de la denture d’un patient.

L’impression 3D offre une large gamme de matériaux pour ce type de fabrication sur mesure. Ces modèles peuvent être réalisés facilement depuis le cabinet dentaire ou le laboratoire.

Une impression 3D d'un modèle de machoire et de denture. Crédits: EOS, GmbH.

Une impression 3D d’un modèle de machoire et de denture. Crédits: EOS, GmbH.

Extrait du JT de France 2 (15 juin 2015), la partie sur les couronnes dentaires imprimées en 3D débute à 3mn 34s.

Moulages pour couronnes, bridges et implants

Les empreintes de cire (wax-ups) peuvent être utilisées pour mouler des bridges et des appareils dentaires.

Un scanner 3D crée un fichier 3D à partir de modèles en résine ou plâtre. L’imprimante 3D crée ensuite directement les empreintes de cire.

Cette cire thermosensible spéciale permet de créer un moule, et est ensuite consumée selon la technique de la cire perdue.

Du métal fondu est alors versé dans le moule pour fabriquer bridges, couronnes et implants métalliques.

Bridges, couronnes et implants en métal et céramique

Avec l’impression 3D il est possible de fabriquer directement des pièces métalliques d’une excellente qualité, très rapidement. La technologie la plus efficace pour l’industrie dentaire et les dentistes est le Direct Metal Printing (DMP). Les matériaux 3D compatibles sont notamment les alliages métalliques classiques et les céramiques, ainsi que l’acier, Stellites, CrCo, Inconel, Al et Titanium.

Avec l’impression 3D métal et céramique, il est possible de produire à la demande des bridges, couronnes et implants de qualité pour répondre directement aux besoins des patients.

Une prothèse dentaire métal imprimée en 3D.

Une prothèse dentaire métal imprimée en 3D.

Exemple : L'imprimante 3D Objet260 de Stratasys

Reproduction d'une mâchoire par l’imprimante Objet260 de Stratasys

Reproduction d’une mâchoire par l’imprimante Objet260 de Stratasys.

Stratasys, vedette du salon de la médecine dentaire

Du 10 au 14 mars 2015 s’est tenu à Cologne en Allemagne le ‘International Dental Show’, comprendre le Salon de la médecine dentaire.

Et c’est la société Stratasys qui a recueilli tous les éloges. Elle présentait sa dernière née, Objet260, capable d’imprimer une mâchoire de façon très réaliste. Cette imprimante 3D multi-matériaux biocompatibles peut reproduire couleurs et textures imitant visuellement celles des organes biologiques.

Plusieurs professionnels du secteur dentaire utilisent déjà les imprimantes Stratasys et cette petite révolution nommée Objet260 va sûrement en convaincre bien d’autres…

Contact