Les catégories d’imprimantes 3D

Il existe plusieurs types d’imprimantes 3D, ou catégories d’imprimantes 3D. Des imprimantes 3D de bureau aux imprimantes 3D professionnelles et autres systèmes de fabrication additive industriels, il est important de comprendre les différences entre ces catégories de machines.

Nous avons listé ci-dessous les principales catégories d’imprimantes 3D. Notre catégorisation actuelle comprend 3 types d’imprimantes 3D : les imprimantes 3D de bureau, les imprimantes 3D en kit, et les imprimantes 3D industrielles. Nous ferons si besoin évoluer cette catégorisation en fonction des évolutions du marché.

Remarque : cet article ne recense pas les différentes technologies d’impression 3D disponibles. Nous détaillons ici les types d’imprimantes 3D avec une segmentation basée sur des critères techniques et matériels (taille, format, prix etc), indépendamment de la technologie d’impression 3D.

Les imprimantes 3D de bureau ou imprimantes 3D personnelles

Les imprimantes 3D de bureau, aussi appelées imprimantes 3D personnelles, sont livrées assemblées et sont relativement faciles à faire fonctionner et à entretenir.

La catégorie des imprimantes 3D de bureau couvre les imprimantes 3D vendues pré-assemblées et principalement destinées à un public de particuliers ou de PME. Ces imprimantes offrent un encombrement réduit et peuvent tenir sur un bureau, d’où la dénomination “imprimante 3D de bureau”. Le prix d’une imprimante 3D de bureau peut varier de quelques centaines à quelques milliers d’euros.

Ces imprimantes 3D, aussi appelées imprimantes 3D personnelles (par opposition aux imprimantes 3D professionnelles), ne requièrent pas d’étapes d’assemblage. Les imprimantes 3D de bureau peuvent être livrées directement prêtes à l’emploi (on parle alors d’imprimantes 3D “plug-and-play”), mais ces machines nécessitent en général de réaliser quelques étapes de réglage et de calibration basiques avant de pouvoir lancer une première impression 3D.

Les imprimantes 3D de bureau sont souvent livrées avec leur logiciel, qui peut être propriétaire ou “open-source” (comme le logiciel Cura par exemple). Les imprimantes 3D personnelles sont en général relativement faciles à manipuler et requièrent une maintenance basique.

La majorité des modèles d’imprimantes 3D de bureau utilisent la technologie d’impression 3D par dépôt de fil (extrusion de filament plastique fondu, technologi aussi appelée FFF). Cependant, on trouve de plus en plus d’imprimantes 3D de bureau à résine, basées sur les technologies SLA ou DLP.

Les imprimantes 3D en kit

Les imprimantes 3D en kit sont livrées en pièces détachées et nécessitent d’être assemblées avant utilisation.

Imprimante 3D Prusa i3 MK2 en kit

Les imprimantes 3D en kit, aussi appelées imprimantes 3D à monter soi-même, sont livrées sous forme d’un kit à assembler, comprenant les pièces nécessaires pour obtenir une imprimante 3D fonctionnelle.

Les imprimantes 3D à monter soi-même nécessitent des compétences techniques pour les étapes d’assemblage, ainsi qu’une bonne dose de patience et de débrouillardise. Côté prix, Les imprimantes 3D en kit sont nettement plus abordables que les imprimantes 3D de bureau assemblées. Ce type d’imprimantes 3D est donc destiné aux bricoleurs avertis, ou aux passionnés d’impression 3D souhaitant réaliser des économies sur l’achat de leur machine.

Il existe un très grand nombre de modèles d‘imprimantes 3D en kit, mais la plupart sont basées la technologie d’impression 3D par dépôt de filament fondu (aussi connue sous l’acronyme FFF ou FDM).

Les imprimantes 3D professionnelles et imprimantes 3D industrielles

Ces imprimantes 3D sont conçues pour une utilisation intensive et une qualité de production constante.

 

Les imprimantes 3D professionnelles, aussi connues sous le nom d’imprimantes 3D industrielles, sont les machines les plus avancées de notre catégorisation et son destinées à un public de professionnels. Ces systèmes de fabrication additive sont conçus pour répondre à des cas d’usage industriels, pour des applications comme le prototypage rapide ou la fabrication directe de pièces fonctionnelles ou même de produits finis.

Les dimensions des imprimantes 3D professionnelles peuvent varier grandement, certaines font la taille d’une imprimante 3D de bureau et d’autres peuvent être aussi grandes qu’un camion ! Les imprimantes 3D industrielles ou professionnelles peuvent utiliser tout l’éventail des technologies d’impression 3D selon l’usage auquel elles sont destinées (SLA, DLP, SLS, SLM, FDM etc…).

Par exemple, les imprimantes 3D professionnelles pour le secteur dentaire ou la joaillerie, nécessitant une résolution élevée, seront basées sur une technologie d’impression 3D à résine comme les technologies SLA ou DLP. Une imprimante 3D industrielle destinée au secteur aéronautique pourra être basée sur la technologie SLS ou SLM, idéales pour l’impression en 3D de pièces en métal très résistantes.

Le prix des imprimantes 3D professionnelles peut varier de quelques milliers d’euros à plusieurs centaines de milliers voire plusieurs millions d’euro pour les systèmes de fabrication additive les plus avancés.

 



Contact