[Test] Le Recreus FilaFlex, un filament flexible pour imprimantes 3D

Par le 05/02/2016 dans Filaments 3D, Test
This post is also available in: English

Note : les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours, nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer dans quelles conditions nous avons testé le produit. Nous nous efforçons d’être objectifs et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article. Le filament 3D Recreus FilaFlex nous a été gratuitement fourni par bq, qui nous a prété une imprimante 3D Witbox 2 pour la tester.

Marque Recreus
Modèle Fluor FilaFlex
Prix 72€/kg
Note 3.4/5

INTRODUCTION

Aujourd’hui, nous testons le Recreus FilaFlex, un filament pour imprimantes 3D flexible. Cet article vise à fournir une évaluation objective de ce filament aux propriétés spéciales, en testant sa capacité à imprimer en 3D des modèles 3D bien connus, tels que le fameux 3DBenchy ou encore le Twisted Hex vase.

Recreus FilaFlex filament spool inside our bq Witbox 2.

La bobine de Recreus FilaFlex filament 3D dans notre our bq Witbox 2.

Recreus est une société Espagnole qui vend ses produits dans plus de 60 pays partout dans le monde. Recreus a été créée en 2013 par Ignacio Garcia et son père. Recreus est un des premier fabricant à avoir présenté du filament flexible destiné aux imprimantes 3D de bureau. Recreus commercialise aussi, en plus de leur filament flexible, des filaments rigides classiques ainsi qu’une gamme d’extrudeurs.

Le Recreus FilaFlex est produit à partir de (ThermoPlastic Elastomer). Le TPE appartient à la catégorie des caoutchoucs thermoplastiques, un mélange de plastique et de caoutchouc. Ce type de polymère offre simultanément des propriétés thermoplastiques (il peut être fondu et utilisé dans une imprimante 3D à dépôt de fil) et élastomères (il se déforme à loisir et reprend sa forme).

Filament 3D utilisé pour ce test : Nous avons testé le Fluor FilaFlex à 1.75 mm de diamètre, en bobine de 500g, sur une imprimante 3D de bureau bq Witbox 2. Cette imprimante 3d n’est pas équipée d’une plateforme d’impression chauffée.

 

PACKAGING

Packaging note : 3/5

A simple plastic packaging for the Recreus FilaFlex.

Un packaging simple, à base d’un film plastique.

  • Unboxing : un packaging simple en plastique

Le Recreus Filaflex nous a été livré en tant que matériau de test pour une bq Witbox 2, fournie par un revendeur Japonais. La bobine de filament 3D était simplement emballée dans un film plastique simple et non étanche.

  • Manuel d’utilisation : un résumé des paramètres d’impression les plus importants

Sur le dessus de la bobine une illustration résume de façon efficace les principaux paramètres pour l’impression : température d’extrusion, épaisseur de couche minimale et maximale, vitesse d’extrusion et rétractaction. Les valeurs indiquent des fourchettes assez larges, avec pour conséquence de rester vagues et finalement assez peu utiles.

MISE EN ROUTE

Mise en route note : 2/5

  • Logiciel – 3/5

Notre bq Witbox 2 utilise le logiciel Cura pour la préparation des instructions en gCode à partir des fichiers 3D STL. bq propose un « profil » spécifique pour imprimer le FilaFlex mais malgré cela nous avons du procéder à quelques réglages additionnels pour obtenir de bons résultats. Les recommendations fournies par Recreus furent également utiles mais nous avons du beaucoup tâtonner pour trouver les bons paramètres.

Le FilaFlex requiert une combinaison particulière de paramètres pour donner le meilleur de lui-même, voila donc nos principaux conseils :

– Une vitesse d’impression très lente, 20 mm/s fonctionne plutôt bien.
– Des couches d’impression épaisses. Nous ne sommes pas parvenus à des bons résultats en 100 microns, par contre en 20 microns nous n’avons pas rencontré de problèmes.
– Flow rate de 120%.
– Rétraction de 3 mm and vitesse de rétraction de 50 mm/s.
– Température d’extrusion de 240 ou 245°C

  • Matériel – 1/5

A specific setup for the filament spool

Un montage spécifique de la bobine permet une extrusion sans problème.

Comme le FilaFlex est un matériau mou, élastique et très flexible, l’imprimer en 3D requiert des aménagements dans la configuration de l’imprimante 3D pour obtenir de bons résultats. Voici les modifications que nous avons appliquées à la bq Witbox 2 :

– Retirer le filament du guide Fibonacci de la Witbox 2 car il cause trop de friction.
– Positionner la bobine de filament juste au dessus de l’extrudeur de l’imprimante 3D, en minimisant l’angle entre l’axe de déroulage et l’axe d’alimentation de l’extrudeur.
– Resserrer la vis de serrage de l’alimentation de l’extrudeur pour fournir davantage de grip sur le filament.
– Augmenter l’offset entre la plateforme d’extrusion et l’extrudeur de 0.3 mm. Comme le Filaflex est très collant, il a tendance à sur-adhérer à la plateforme, et augmenter l’offset limite cet effet.

  • Mise en route – 2/5

Settings for 3D printing the filaFlex are tricky. On the left Benchy 3D printed at a 100 microns resolution, on the right at 200 microns

Il est difficile de trouver les bons réglages d’impression 3D pour le Filaflex. Sur la gauche le Benchy a été imprimé en 100 microns, sur la droite en 200 microns.

Le processus complet de mise en route est complexe et chronophage. Il nous a fallu beaucoup de temps et d’efforts pour réussir à correctement imprimer le FilaFlex, c’est pourquoi nous ne recommandons pas ce matériau aux débutants en impression 3D. Nos plus grandes difficultés ont été de garantir une vitesse d’extrusion constante en jouant avec les différents paramètres pour éviter que certaines couches se retrouvent à être trop fragiles.

The result of an irregular extrusion speed. Weak layers and extra unwanted plastic threads

Le résultat lorsque la vitesse d’extrusion n’est pas constante : des couches « faibles » et des fils de plastiques là où il ne devrait pas y en avoir.

 

EXPERIENCE

Expérience note : 3.5/5

  • Impression 3D – 3.5/5

Imprimer la première couche requiert une attention toute particulière afin de vérifier la bonne adhésion du filament sur la surface d’impression et qu’il n’y ait pas de résidu indésirable qui reste collé à la buse d’extrusion. Comme le Filaflex a un fort pouvoir d’adhésion, il est recommandé de nettoyer la buse d’extrusion après chaque extrusion, à l’aide d’une brosse métallique par exemple.

 

RESULTATS D’IMPRESSION 3D

Résultats d’impression 3D note : 4.5/5

1. Benchy

Pour connaître la performance et les qualités du Recreus FilaFlex, nous avons commencé par imprimer en 3D quelques Benchys. Il existe bien entendu de nombreuses alternatives pour tester les propriétés d’un filament 3D mais le Benchy est un modèle standard qui offre de nombreux avantages et permet notamment d’évaluer comment un matériau pour l’impression 3D se comporte dans des conditions difficiles : surfaces convexes, porte à faux, détails…

Tous les tests que nous avons essayé de réaliser pour une résolution de 100 microns ont échoué, même en ralentissant au maximum la vitesse d’extrusion (<15 mm/s). Nous sommes alors passés sur une épaisseur minimale de couche de 200 microns, et à partir de ce moment là nous avons réussi à obtenir de très bons résultats.

Benchy being printed in FilaFlex with our bq Witbox 2.

Benchy en cours d’impression 3D avec du Filaflex sur notre bq Witbox 2.

Au final, le résultat de l’impression 3D du Benchy en FilaFlex est très bon avec une résolution de 200 microns. La qualité de surface ainsi que les détails sont très réussis, et les porte-à-faux ne présentent aucun problème. Le seul inconvénient de ce matériau (une fois les complexes paramètres logiciels et matériels identifiés) est sa tendance à produire des résidus indésirables sous forme de fils très fins entre les structures de même hauteur. Cela est lié à sa viscosité qui empêche l’imprimante de stopper proprement toute extrusion. Comme le FilaFlex est résistant et adhère très fortement, il est difficile de retirer ces fils, notre conseil est d’utiliser une petite pince coupante.

The final result of the Benchy 3D printed in 200 microns resolution. The Flor color makes the details hard to see but the real life is far better than the pictures.

Le résultat final de l’impression d’un Benchy en FilaFlex. La couleur Fluor rend les détails difficiles à visualiser mais le résultat réel est bien meilleur qu’en photos.

Pouvoir imprimer en 3D chez soi un objet flexible est réellement génial. La texture du Benchy en FilaFlex est agréable et peut supporter de nombreuses déformations sans être abîmé. Nous avons également beaucoup apprécié la couleur vive et flashy du Fluor Recreus FilaFlex. Les photos ne lui rendent pas justice et en vrai les résultats sont nettement supérieurs.

 

RAPPORT QUALITE PRIX

Rapport qualité prix note : 3/5

Le filament 3D Recreus Recreus FilaFlex est une très bonne option pour ceux qui veulent réaliser des impressions 3D souples et déformables. Son prix est cependant légérement positionné au-dessus de celui de ces concurrent.

CONCLUSION

L’avis d’Aniwaa note : 3.4/5

Notre note globale relfète notre expérience avec le filament 3D Recreus Recreus FilaFlex imprimé sur une bq Witbox 2.

Coeff Note
Packaging 1 3/5
Mise en route 2 2/5
Expérience 2 3.5/5
Résultats d’impression 3D 2 4.5/5
Rapport qualité/prix 1 3/5
NOTE FINALE 3.4/5

Le Recreus FilaFlex est un excellent matériau d’impression 3D avec des propriétés physiques et esthétiques trés intéressantes. Notre note finale peut sembler un peu dure vue la qualité du résultat final obtenu. Elle reflète cependant le haut niveau d’expertise requis pour trouver la façon optimale d’imprimer avec le FilaFlex. Le FilaFlex est très exigeant et s’il permet d’obtenir des impressions 3D aux propriétés uniques, il ne se laisse pas facilement apprivoiser.

De plus, l’utilisation de ce filament requiert d’effectuer des modifications assez lourdes à l’imprimante 3D elle-même, qui devront être suivies à nouveau lorsque l’on veut à nouveau imprimer avec des matériaux plus classiques, comme PLA ou ABS. Nous ne recommandons pas ce filament flexible pour les débutants, et pensons qu’il faut une certaine expertise pour arriver pleinement à exploiter ses grandes qualités.

 

Nous réalisons des tests de scanners 3D, imprimantes 3D et filaments 3D nous mêmes depuis notre laboratoire de Tokyo. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que nous réalisions un essai de votre produit !

Commentaires
Partager