[Test] La bq Witbox 2, une imprimante 3D performante

[Test] La bq Witbox 2, une imprimante 3D performante

This post is also available in: United States

Note : les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours, nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer dans quelles conditions nous avons testé le produit. Nous nous efforçons d’être objectifs et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article. bq nous a prêté une imprimante 3D Witbox 2 gratuitement.

Marque bq
Modèle Witbox 2
Prix 1690€
Note 4/5

INTRODUCTION

Aujourd’hui nous testons la bq Witbox 2, une imprimante 3D au design particulièrement réussi. Cet article vise à donner une appréciation objective des qualités et défauts de cette imprimante 3D, de son déballage et mise en route jusqu’à l’impression de fichiers 3D standards, tels que le 3DBenchy ou encore le Twisted Hex vase.

Our bq Witbox 2 setup in the lab.

Notre bq Witbox 2 installée dans notre lab.

bq est une société Espagnole présente dans plus de 50 pays. bq vend des produits électroniques tels que smartphones, tablettes, ordinateurs ou encore robots en kit. bq propose également une section entièrement dédiée au monde de la 3D avec deux imprimantes 3D, la bq Hephestos 2 à petit prix et la bq Witbox 2, leur haut de gamme. bq vend également un scanner 3D abordable en kit appelé le bq Ciclop (Kit).

We received Bronze PLA from bq. This 3D filament is indeed Colorfabb Bronze Fill.

Nous avons reçu du Bronze PLA de bq.

 

La Witbox 2 est la seconde version de la Witbox (facile :) ), un modèle déjà aprécié par la communauté des makers pour sa qualité et ses bonnes performances. Les principales améliorations sur la Witbox 2 viennent de sa toute nouvelle carte électronique, d’une interface LCD plus intuitive ainsi qu’un système de calibration et de mise à niveau automatique du plateau d’impression 3D. Il est important de noter que la bq Witbox n’est pas équipée d’une plateforme d’impression chauffante et se limite donc au PLA comme matériau d’impression 3D.

Filaments 3D utilisés pour ce test: bq PLA filament 3D, bq Bronze PLA (en fait très proche du ColorFabb Bronze FILL, étant donné que c’est ColorFabb qui produit les filaments 3D de la marque bq) and Voltivo ExcelFILL Wood Composite.

 

PACKAGING

Packaging note : 5/5

  • Unboxing : un packaging de qualité complet et efficace

The bq Witbox 2 packaging.

The bq Witbox 2 packaging.

La bq Witbox 2 nous a été livrée directement dans notre laboratoire de Tokyo, fournie par un revendeur Japonais de la marque. Le packaging est très soigné, avec un emballage spécifique (boite rouge) pour les accessoires, l’imprimante étant installée juste en dessous. Il faut cependant noter que le carton global pèse tout de même 35 kg, ce qui n’est pas évident à déplacer. L’imprimante 3D elle-même est plutot lourde avec son chassis entièrement métallique.

La bq Witbox est sur-emballée avec de la mousse et du film plastique pour éviter les rayures.

La bobine standard de PLA d’un kg est directement fournie avec les accessoires. En plus de celle-ci bq nous a également envoyé plusieurs autres échantillons de filament 3D aux propriétés exotiques : Bronze, Bois et matériau flexible (FilaFlex).

  • Manuel

Un manuel multi languages (Espagnol, Portugal, Anglais, Français, Allemand, Catalan, Russe et Néerlandais) bien rédigé et illustré est inclu dans la boite des accessoires. Japon oblige, une notice en Japonais présenté séparemment est également incluse.

  • Accessoires

The bq Witbox 2 accessories.

The bq Witbox 2 accessories.

L’intégralité des accessoires de la bq Witbox 2 sont emballés dans un carton spécifique. La Witbox 2 est ainsi livrée avec une bobine d’un kg de PLA, une paire de clés (le panneau frontal en acrylique peut être vérouillé), un adaptateur AC, un support de bobine robuste entièrement en métal. Le carton inclue également les éléments suivants : 

-Clés Allen de 1.5, 2, 2.5 and 4 mm
-Deux aiguilles pour nettoyer l’extrudeur
-Une spatule
-Panneaux acryliques de dessus et de côté
-Supports imprimés pour proteger les pieds de l’imprimante et éviter qu’ils ne rayent la table

De façon générale le kit d’accessoires de la Witbox 2 est de loin le plus complet que nous ayons eu à disposition pour une imprimante 3D de bureau. Dans l’emballage il y avait également une carte 3DHubs qui recommandait d’inscrire l’imprimante 3D sur 3DHubs.com. bq a inclut une boite imprimée en 3D par notre imprimante qui. Ce modèle complexe sert à tester que l’imprimante 3D fonctionne normalement à sa sortie d’usine et il s’agit du premier objet qu’il est recommandé d’imprimer.

 

MISE EN ROUTE

Mise en route note : 4/5

  • Logiciel – 4/5

Il est possible d’utiliser la bq Witbox 2 avec un ordinateur fonctionnant avec Windows, Mac ou Linux. Il est simplement nécessaire de disposer d’une connection internet et de télécharger le logiciel Cura (depuis le site web d’Ultimaker!) et d’utiliser la configuration Witbox. La version mise à jour avec le Witbox 2 n’est pas encore disponible mais vu que les deux modèles partagent les mêmes caractéristiques cela n’est pas génant.

  • Matériel – 4.5/5

La bq Witbox 2 est clairement un produit de qualité. Sa finition est exemplaire pour une imprimante 3D de bureau et son assemblage ne souffre aucun défaut. Une fois les panneaux latéraux et celui du dessus (tous en acrylique transparent) installés la bq Witbox 2 dispose d’une enceinte d’impression 3D entièrement fermée. Le panneau frontal peut être fermé à clé, une option intéressante pour un usage éducatif ou lorsque l’on a des enfants à proximité.

L’installation de l’imprimante 3D passe par le positionnement du support de bobine à l’arrière de la machine et l’insertion du filament dans son guide en spirale (de type Fibonacci), jusqu’à la tête d’extrusion. La plateforme d’impression 3D (305 x 220 mm) en verre incluse dans les accessoires est simplement posée dans l’emplacement conçu à cet effet.

The bq Witbox 2 PCB card, behind the front panel.

La carte électronique de la bq Witbox 2, positionnée derrière le panneau frontal.

 

La seule parte de qualité médiocre de la bq Witbox 2 est le casier en plastique noir qui contient la carte élecronique et vient se positionner derrière le panneau frontal. Elle est non seulement mal finie (ébavurage) mais également positionnée avec imprécision ce qui contraste fortement avec le reste de la machine. Cela ne va pas sans problème puisque la fente d’insertion de la carte SD se retrouve ainsi décallée ce qui peut conduire à introduire la carte SD au mauvais endroit, et de la bloquer dans un endroit difficile accessible qui requiert le démontage du panneau avant et de la carte électronique.

Cette imprimante 3D utilise du filament 3D de diamètre 1.75 mm et est compatible avec des filaments 3D génériques. Elle ne peut cependant fonctionner qu’avec des matériaux à base de PLA car son plateau d’impression n’est pas chauffé.

  • Mise en route – 3.5/5

D’un point de vue purement matériel il est facile d’insérer le filament dans le guide Fibonnaci et de le faire atteindre l’extrudeur une fois l’option « introduire le filament » sélectionnée sur l’écran LCD de controle qui se pilote griace à une large molette métallique. Celle-ci est très agréable à manipuler et son utilisation très intuitive grâce à des icones explicites. Les instruction dispensées sont très compréhensibles et s’enchaînent sans accroc.

Nous recommandons d’utiliser un matériel adhésif pour commencer à imprimer, comme par exemple du BuildTak. Nous avons en effet commencé à réaliser nos tests avec de la laque mais l’adhésion n’était pas suffisante et nous n’avons obtenu qu’un tas informe de plastique lors de la première impression. Nous avons en conséquence commencé à utiliser du BuildTak et fini ajouté un petit offset de -0.16 mm pour augmenter la distance entre l’extrudeur et la plateforme d’impression 3D.

Our bq Witbox 2 first 3D print.

Notre première impression avec la bq Witbox 2.

 

Les étapes requisent pour une impression 3D s’effectuent relativement simplement :

  1. Ouvrir le fichier 3D dans Cura
  2. Sauvegarder le gCode (qui contient les instructions d’impression) sur la carte SD
  3. Insérer la carte SD dans l’imprimante 3D et sélectionner le bon ficher pour lancer l’impression 3D

La première impression 3D que nous avons réalisée s’est faite à partir d’un fichier 3D déjà présent sur la carte SD au format gCode. Il s’agit de la fameuse boite test fournie par bq avec l’imprimante 3D. Cet objet est particulièrement complexe, bien que rapide à imprimer, et permet de vérififer que la Witbox 2 est bien paramétrée.

EXPERIENCE

Expérience note : 4/5

  • Logiciel – 3.5/5

Le logiciel d’impression 3D Cura software est assez intuitif et les plupart des paramètres importants (épaisseur de couche, température d’extrusion…) sont facile à trouver et manipuler. Cependant pour un débutant le nombre élevé d’options peut être un peu déroutant.

  • Impression 3D – 4.5/5

La bq Witbox 2 est assez bruyante pour une imprimante 3D complètement fermée, ce qui contraste fortement avec ses autres fonctions, toujours intuitives et bien optimisées. Une fois calibrée et équipée de BuildTak la bq Witbox 2 produit des impressions 3D de très bonne qualité. Un très bon point, l’extrudeur est extrèmement rapide à monter en température. Changer le filament est également très facile grâce à l’interface de l’écran LCD et s’effectue rapidement.

 

RESULTATS D’IMPRESSION 3D

Résultats d’impression 3D note : 4/5

1. Benchy

Benchy 3D printed with Excel Fill Wood composite, 100 microns resolution on the left, 200 microns on the right.

Benchy imprimé en 3D avec du Excel Fill Wood Composite, résoltuion de 100 microns resolution sur la gauche, 200 microns sur la droite.

Pour évaluer les capacités de la bq Witbox 2, nous avons commencé par imprimer en 3D des Benchys. Il existe bien sûr énormément de tests de torture pour imprimantes 3D, mais Benchy est à la fois un modèle sympathique à poser sur son bureau et un moyen fiable pour évaluer simultanément de nombreux paramètres tels que qualité de surface, finition, détails, parties en porte-à-faux… Nous avons réalisé ces tests avec le filament fourni par bq en PLA et sommes ensuite passé à des matériaux plus exotiques : bq Bronze PLA (en fait du ColorFabb Bronze FILL) et du Voltivo ExcelFILL Wood Composite.

Benchy 3D printed with bq Bronze PLA

Benchy imprimé en 3D avec du bq Bronze PLA.

Toutes les impressions 3D ont été un succès, avec une résolution allant de 100 à 300 microns. Nous avons trouvé que 150 microns d’épaisseur de couche est une bonne valeur, qui permet à la fois de préserver la qualité d’impression 3D et de réaliser les objets rapidement.

2. Twisted Vase and Trex

Twisted Hex vase in 50 microns resolution.

Twisted Hex vase en réslution de 50 microns.

 

  • Twisted Hex Vase par bkpsu
    Un vase au design très réussi et qui permet de bien apprécier la capacité de l’imprimante 3D à réaliser des surfaces régulières de qualité. Il a également une large base, ce qui permet de vérifier qu’il n’y a pas de soucis de warping ou de décollement lors des premières couches. Après le succès des Benchys nous avons essayé de pousser la machine dans ses retranchements en sélectionnant une épaisseur de couche de 50 microns. Le test est réalisé avec le PLA standard bq.

Sur ce modèle la qualité est excellente avec des couches quasiment invisibles. On peut cependant constater un léger phénomène de warp (décollelement) sur le bas de l’objet.

 

 

  • T-Rex par Makerbot
    Ce modèle 3D est un crâne de T-Rex doté de petits détails complexes, comme les dents. Encore une fois, comme les impressions 3D précédentes se sont toutes très bien déroulées nous avons corsé le challenge avec l’impression d’un modèle de grande taille. Grâce au logiciel Netfabb nous avons multiplié par 3 la taille du crâne de Trex et l’avons découpé en plusieurs parties afin qu’il loge dans l’imprimante. Après 9 heures d’impression à une résolution de 200 microns le résultat est très convaincant et nous avons pour projet de réaliser une impression entière du modèle à cette échelle.
Trex head at 3X scale.

Crâne de Trex en échelle 3X.

 

RAPPORT QUALITE PRIX 

Rapport qualité prix note : 3/5

La bq Witbox 2 est une excellente imprimante 3D. Elle reste cependant chère pour une machine capable d’imprimer uniquement en PLA, qui utilise Cura comme logiciel de slicing. Elle reste cependant très recommandable avec son grand volume d’impression 3D, son chassis fermé et sa grande robustesse.

 

CONCLUSION

L’avis d’Aniwaa note : 4/5

Notre note globale reflète notre expérience avec la bq Witbox 2, en utilisant du bq PLA, du bq Bronze PLA (Colorfabb BRONZE Fill) et du filament 3D Voltivo ExcelFill Wood Composite.

Coeff Note
Packaging 1 5/5
Mise en route 2 4/5
Expérience 2 4/5
Résultats d’impression 3D 2 4/5
Rapport qualité/prix 1 3/5
FINAL RATING 4/5

PROS :

  • Qualité de l’imprimante et des impressions 3D
  • Expérience utilisateur
  • Chassis fermé et protégé par une clé

CONS :

  • PLA uniquement
  • Adhésion à la plateforme d’impression sans BuildTak
  • Un peu bruyante

La bq Witbox 2 est une excellente imprimante 3D de bureau qui propose une expèrience utilisateur intuitive et agréable. Cette imprimante 3D propose une grande fiabilité dans la qualité de ses impressions 3D quelque soit le matériau et les paramètres employés. Sa qualité de fabrication la rapproche d’un modèle industriel (à l’exception notable de la pièce plastique qui supporte la carte électronique). Elle est également bruyante et mériterai d’être livrée avec un logiciel dédié pour parfaire l’expérience utilisateur. De la même façon nous considérons indispensable l’utilisation de BuildTak qui pourrait être inclut à ce niveau de prix.

Vendue 1690€, la Witbox 2 est une excellente option pour des utilisateurs à la recherche d’une imprimante 3D bien conçue simple d’utilisation. Elle trouvera cependant sur sa route des concurrentes qui en offrent davantage, telle la Flashforge Creator Pro qui permet d’imprimer en multi matériaux ou encore la Zortrax M200 qui est capable d’utiliser de l’ABS. Cela ne vient pas pour autant lui enlever ses nombreuses qualités et nous la recommandons fortement, même pour des utilisateurs débutants.

 

Nous réalisons des tests de scanners 3D, imprimantes 3D et filaments 3D nous mêmes depuis notre laboratoire de Tokyo. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que nous réalisions un essai de votre produit !

Partager