[Essai] Prise en main du Artec Space Spider, un scanner 3D portable

[Essai] Prise en main du Artec Space Spider, un scanner 3D portable

This post is also available in: United States

Note les commentaires et opinions exprimés dans cet article sont le résultat de notre expérience (limitée !) avec le produit. Comme toujours nous essayons de donner un maximum d’éléments de contexte pour expliquer comment nous avons pu tester ce produit. Nous nous efforçons d’être aussi objectifs que possible et n’avons reçu aucun paiement ou avantage d’aucune sorte pour écrire cet article. Artec nous a invité à tester le Space Spider dans les bureaux de Data Design de Tokyo.

Marque Artec
Modèle Space Spider
Prix 25000€
Note 4/5

Introduction

Il n’existe pas beaucoup d’options sur le marché pour ce type de produits, qui sont pour la plupart listés dans notre article sur les scanners 3D portables. Sur ces 20 scanners 3D les deux fabricants les plus connus sont Creaform (Canada) et Artec (Luxembourg).

Nous sommes nous mêmes des utilisateurs réguliers des produits Artec (nous utilisons un Artec Eva Lite, l’entrée de gamme du Artec Eva, qui ne dispose pas de la capacité à capturer les couleurs), et étions donc logiquement enthousiastes à l’idée de pouvoir manipuler leur dernier né, le Space Spider.

Le Artec Spider ($22,600) et le Space Spider ($27,600) sont les scanners 3D haut de gamme de chez Artec. Ils ont été conçus pour du scanning 3D de précision sur des objets de petite taille. Pour de plus gros objets ou du scan 3D corporel il est recommandé de se tourner vers les autres produits de la marque, comme le Eva ou le L2.

The Artec product lineup relatively to objects size
Pour chaque scanner 3D Artec, des cas d’usage recommandés.

 

A la découverte du Artec Space Spider @ Data Design, Yokohama, Japon

J’ai donc pris le train de Tokyo (là où j’habite) à Yokohama le mercredi 9 Février. J’avais bien sûr en tête les caractéristiques techniques de ce nouveau modèle, introduit sur le marché l’an dernier et j’étais donc très impatient à l’idée de pouvoir le prendre en main.

Affiché à environ 25000 Euros ce scanner 3D portable n’est pas vraiment donné et en trouver un plutôt compliqué. J’ai finalement pu être mis en relation par Artec avec leur revendeur Japonais, Data Design. La société propose l’intégralité de la gamme Artec, ainsi que quantité de logiciels de CAO et d’imprimantes 3D. Leur accueil a été excellent et leur aide précieuse pour que je puisse tester dans de bonnes conditions le Space Spider.

Synthèse des caractéristiques techniques du Artec Space Spider

Le Space Spider s’appelle ainsi car il s’agit d’une version améliorée du Spider. Le Space Spider a été développé spécifiquement pour la NASA avec comme cahier des charges d’être utilisable dans l’espace. Ainsi il propose donc une électronique optimisée qui lui permet de monter en température plus vite (3 minutes contre 30 pour le Spider classique) et de fonctionner à seulement 36.6 degrées, une température non seulement plus rapide à atteindre, mais aussi plus simple à maintenir.

Artec Spider VS Artec Space Spider
Artec Spider VS Artec Space Spider

Le scanner 3D se connecte à l’ordinateur via USB 3.0 (ou USB 2.0) et s’alimente au choix par cable secteur ou par batterie. Cette version n’est donc pas totalement autonome puisqu’elle nécessite l’USB pour fonctionner, comme l’écrasante majorité des scanners 3D portables qui ne sont pas sans-fil.

Dans plus de 50% des cas, le Space Spider est utilisé pour des applications de métrologie et de retro-ingénierie qui requièrent beaucoup de précision et de répétabilité. Les autres cas utilisations répandus sont la conservation du patrimoine/musées et le scan de parties spécifiques du corps humain (pour bijouterie sur mesure ou encore chirurgie esthétique).

 

Essai du Artec Space Spider

Artec Space Spider in hand
Le Artec Space Spider en main

Ce scanner 3D est capable de produire des modèles détaillés avec un niveau de précision très important. J’ai ainsi pu réaliser des tests sur une télécommande de TV, un objet pourtant difficile (plusieurs textures, couleur noire). Avec uniquement deux scans 3D et une passe de retouche automatique sur le logiciel Artec Studio 10 le résultat obtenu est de très bonne qualité. Il nécessite cependant un ordinateur très puissant pour fonctionner de façon optimale.

Artec Space Spider with TV remote on manual turntable
Le Space Spider et la télécommande de TV sur le plateau tournant manuel

Grâce au plateau tournant j’ai pu réaliser facilement les deux captures de la télécommande TV, une de dessus et une de dessous. Dans ce genre de cas je recommande tout de même l’emploi d’un trépied car le Spider a tendance à pencher vers l’avant et il est difficile de superviser à la fois le scanner 3D, le logiciel et l’objet à scanner en 3D.

Artec Space Spider performance
La télécommande de TV et son modèle 3D

Lors de l’utilisation du logiciel Artec Studio 10 il est possible d’utiliser et de combiner plusieurs filtres (pas toujours très intuitif de trouver lesquels sont les plus adaptés) pour obtenir un résultat optimal. La fonction la plus performante que j’ai pu tester est appelée Sharp Fusion, elle permet de nettoyer le mesh sans perdre trop de détails.

Artec Space Spider face 3D scan process
Scan 3D de mon visage avec le Space Spider

Lors d’un second cas d’usage un membre de l’équipe de Data Design a réalisé un scan 3D de mon visage. La lumière projetée par le scanner 3D est éblouissante, c’est pourquoi j’ai du garder les yeux fermés. Comme souvent pour les scanners 3D à lumière structurée le résultat laisse à désirer sur les cheveux mais le résultat du mesh et de la texture du visage sont réellement époustouflants, sachant que la capture a duré moins de 10 secondes. On nimagine facilement le potentiel pour de la modélisation de personnages de jeux vidéos ou encore de la chirurgie esthétique.

Artec Space Spider face 3D scan result
Résultat du scan 3D de visage

Sur ces deux cas d’usage spécifique, c’est pour moi le meilleur résultat que j’ai pu constater pour un scanner 3D portable.

Conclusion

L’avis d’Aniwaa : 4/5

Dans cette gamme de prix le Artec Space Spider a très peu de compétiteurs, à l’exception notable des Creaform Handyscan. Comparé au modèle d’entrée de gamme de chez Artec, le Eva, le Space Spider est incomparablement meilleur sur les petits objets et en ce qui concerne la précision. Cependant les deux produits ne sont pas déstinés aux mêmes usages, leurs clients seront donc souvent très différents (sans parler du budget qui varie presque du simple au double). Dans la plupart des cas (body scan notamment) le Eva sera suffisant, mais pour une performance élevée et la capacité à produire des résultas réplicable le Space Spider est un très bon produit. Cela dit, il reste très cher (surtout comparé au Spider « standard ») qui s’affiche 5000$ de moins.

Pour les petites et moyennes entreprises désireuses de s’équiper d’un scanner 3D portable abordable mais pouvant offrir une qualité professionnelle une alternative existe depuis peu sur le marché, il s’agit du EinScan-Pro de chez Shining 3D. Bien entendu la performance reste bien inférieure mais elle sera suffisante dans la plupart des cas et le EinScan-Pro coûte 5 fois moins cher.

Le Artec Space Spider vu de dessus.

Le Artec Space Spider vu de dessus.

 

Nous réalisons des tests de scanners 3D, imprimantes 3D et filaments 3D nous mêmes depuis notre laboratoire de Tokyo. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez que nous réalisions un essai de votre produit !

Partager